13 nouveaux jeunes martiniquais rejoignent les rangs de l’Armée de terre

Vues : 1380

Mardi 1er août, 13 jeunes martiniquais ont signé leur contrat eu sein des forces de l’armée de Terre. Retour sur cette journée capitale, qui marque un tournant dans la vie de ces jeunes recrues.

8h30 ce matin du mardi 1er août au CIRFA Martinique et déjà la salle d’accueil est remplie de jeunes en attente de signer leur contrat, tous en avance sur l’horaire. Certains accompagnés par leur famille. Les mines sont réjouies, et anxieuses aussi pour quelques-uns… La télévision à l’accueil diffuse en boucle des images de leur futur métier, l’heure approche, on se met en rang et on part signer dans une grande salle adjacente.

Le chef du CIRFA, les met tout de suite à l’aise. Il leur prodigue quelques conseils, leur demande de ne rien oublier et surtout d’être à l’heure à l’aéroport le soir-même pour le grand départ. Tout est organisé par le CIRFA, ils n’ont plus qu’à embarquer à l’heure dite. Les voilà rassurés !
Ensuite démarre l’appel pour chaque candidat qui se présente devant le chef du CIRFA. Il n’y a aucune hésitation, d’un pas certain, chaque candidat appose sa signature pour démarrer une nouvelle vie, découvrir un nouvel endroit et surtout un pays qu’ils connaissent peu. Mais la motivation est là, plus forte que tout. Tous sourires, ils regagnent un à un leur siège, fiers de leur parcours, se rappelant la première fois qu’ils ont franchi la porte du CIRFA Martinique… A ce moment-là tout était à découvrir pour beaucoup d’entre eux : le montage du dossier, les premiers échanges avec les recruteurs, les orientations éventuelles, les lieux d’affectation et la découverte de cet univers qu’ils ne connaissent pas ou peu … vient également les premières interrogations.

Kévin, lui, savait avant même de franchir la porte du CIRFA, ce qu’il voulait faire : combattant. Agé de dix-huit ans et le bac en poche, ce natif de la ville du Robert a préparé son dossier bien en amont avant le résultat de son examen. Déterminé à partir le plus tôt possible et à rejoindre son frère aîné en métropole – lui aussi engagé – Kévin est stimulé par le goût de l’action et l’absence de routine qu’offre ce métier. Affecté au 1er RHP de Tarbes (régiment de hussards et de parachutistes), il pourra s’affirmer dans son nouveau domaine et apprécier son nouveau cadre de vie entouré par des jeunes recrues aussi motivées que lui.

Gageons que Kévin et ses camarades sauront trouver sa place dans cette grande institution.


1 commentaires :

Les commentaires sont fermés