3 ans de prison pour avoir agressé un lycéen

Vues : 72

un-jeune-agresse-au-lycee-de-bellevue-580x435

Un mineur jugé pour vol avec violence en réunion.

Souvenez-vous, le 29 avril dernier, aux abords du lycée de Bellevue, un jeune de 16 ans était blessé à l’arme blanche; l’objet de l’agression : la chaîne que portait ce dernier.

L’agresseur, incarcéré depuis le 6 mai à la maison d’arrêt de Ducos, a finalement été jugé hier par le tribunal pour enfants.
Un scooter s’approche du lycée de Bellevue avec à son bord deux jeunes qui, visiblement, avaient déjà repéré la victime, puisque, une fois arrivés à son niveau, l’un des deux comparses, aussitôt descendu du scooter, va ordonner à la jeune victime de lui remettre la chaîne en or qu’il porte autour du cou.

Ce dernier ne s’exécutant pas, le jeune agresseur va alors tenter de s’en emparer; puis s’ensuit un enchaînement de violence. En effet, le lycéen, tentant de prendre la fuite, son agresseur, muni d’une paire de ciseaux, va lui en asséner plusieurs coups. celui-ci sera atteint à la gorge.
Les deux malfrats prennent alors la fuite, sans même emporter la fameuse chaîne. Activement recherché depuis, l’agresseur sera finalement identifié grâce aux investigations des enquêteurs. L’auteur principal des faits avait déjà fait l’objet d’une interpellation quelques temps auparavant dans le cadre d’une autre procédure de vol avec violence sous la menace d’une arme, faits remontant au 30 janvier dernier.

Gardé à vue, ce dernier reconnaîtra être l’auteur de l’agression mais refusera de donner le nom de son comparse et expliquera que la raison de ce braquage n’est autre que le fait qu’il ne travaille pas …

Après un mois d’incarcération à la maison d’arrêt de Ducos, la position du jeune agresseur ne changera pas.
Le ministère public a réclamé 3 ans de prison ferme à l’encontre de ce dernier lors de ses réquisitions. Il écopera finalement d’une peine de 3 ans dont 1 an ferme et 2 avec sursis et mise à l’épreuve. Il a une obligation de formation, de suivi psychologique. Il devra également indemniser la victime à hauteur de 16 000 euros.