50 cent arrêté aux Antilles durant le « St Kitts Music Festival »

Vues : 5147

La Justice poursuit le Bad boy 50 cent jusqu’aux Antilles. Le rappeur américain a été arrêté sur l’île de Saint Kitts après un spectacle musical tapageur. Les autorités l’accusent de tenir un langage outrageant.

Samedi soir (24 juin), le chanteur américain participait au « St Kitts Music Festival », les organisateurs qui connaissent le talent provocateur de l’acteur, l’avaient mis en garde contre tout langage blasphématoire.
Une prudence qu’il a ignoré volontairement. C’est au moment où 50 cent entamait son célèbre « P.I.M.P » (un de ses succès) que les policiers l’ont arrêté. Les agents l’ont emmené à un poste de police, selon la presse, l’accusant d’utiliser un langage blasphématoire en public.

Le rappeur afro-américain a payé sa caution et a réussi à quitter St Kitts en prenant le premier avion pour s’envoler vers les Etats-Unis.

Dorothée Audibert-Champenois