A 16 ans, la ste-lucienne Kurmysha Harris est l’auteure du roman à succès «The Lost Sister»

Vues : 694

Nous sommes à Londres (Grande-Bretagne) en 1865 :

Aibeline et Lain sont orphelins. Lain, le frère aîné à en charge d’élever sa sœur cadette après la mort tragique de leurs parents. Mais les difficultés pour survivre pèsent sur les relations des deux jeunes enfants qui souffrent et se chamaillent. Une nuit Aibeline décide de quitter la ferme, elle part seule dans la campagne anglaise chercher du réconfort chez un voisin d’âge mûr. Elle ne sait pas ce qui l’attend dans les ruelles sombres. Lain est à la recherche de sa sœur perdue..

lost-sster

L’auditorium de la Paroisse de Saint-Joseph à Gros Islet au Nord de Sainte-Lucie est plein. Ils sont tous venus sur invitation à la présentation du premier roman de l’étudiante Kurmysha Harris. La jeune fille est très écoutée ce vendredi 9 décembre 2016. Élève du Couvent de Saint-Joseph, elle est ce soir-là, l’invitée principale de son établissement.

header2-jpg-lost-sister

« The Lost Sister » est son premier roman, la jeune adolescente compte bien remercier tous ceux qui sont allés jusqu’au bout de son aventure : « Ce voyage a commencé il y a plus de trois ans. Ce roman existe grâce à mes parents et à mon oncle. Ils m’ont toujours encouragée en me disant de ne jamais abandonner et de rester humble, ce sont les meilleures leçons que j’ai apprises ».

kurmysha-harris-youngest-auteure-pbk

Kurmysha Harris est née sur l’île de la Dominique, au Nord de la Martinique, puis ses parents s’installent à Sainte-Lucie pour que la jeune fille poursuive ses études. Très tôt Kurmisha qui aime beaucoup lire, se passionne pour l’écriture.

Kurmysha Harris brillante élève de seconde (fifth form) n’a pas manqué d’associer ses parents, Dana et Kurt Harris à la réalisation de son projet d’écriture. Son oncle Terryl Monsanto et la direction du couvent Saint-Joseph ont été des partenaires sur lesquels la jeune Kurmysha Harris a pu compter pour la publication de son premier roman « The Lost Sister ».

book-png-lost-sister

Quant à Soeur Ruffina, la directrice de la Paroisse de Gros Islet ne tarit pas d’éloges sur sa nouvelle et très jeune écrivaine : « Nous encourageons toujours nos filles à être fières de ce qu’elles ont accompli et nous les aidons à promouvoir leur créativité. Au nom des professeurs et des élèves du couvent de Saint-Joseph, nous voulons partager notre fierté à Kurmysha Harris. Nous lui souhaitons beaucoup de succès dans ses projets futurs ».

L’histoire d’Aibeline, « The Lost Sister », est publié chez Xlibris, une maison d’édition basée dans l’Indiana aux États-Unis. Le roman de Kurmysha Harris est disponible en ligne chez Amazon, Xlibris, Barnes, Nobles et thelostsisterbook.com.

kurmysha-harris-youngest-auteure-pbk-jpg-5

Cette récente vidéo (ci-dessous)vous donnera le ton du livre, une histoire triste, pleine d’intrigue dans cette Angleterre du 19ème siècle :

Dorothée Audibert-Champenois/C’news Actus Dothy
Photos StLuciaTimes


1 commentaires :

  1. paindoux

    Pourquoi une tête de femme blanche de dos sur le couvercle ? stratégie commerciale ??
    Simple question……..

Les commentaires sont fermés