A 6 ans, il est sauvagement assassiné en voulant sauver sa mère d’un viol

Vues : 5157

Le  drame s’est déroulé en Afrique du Sud, vendredi 12 août, rapporte le journal The Independent,
Segomotso Garesape une mère de famille accompagnait ses deux jeunes enfants à l’école au Northern Cape (Cap du Nord).

segomotso-et-ses-deux-fils-kutlwano-et-thabiso-957676_w650

Vivant à Jan Kempdorp avec leurs parents, les deux enfants Kutlwano Garesape 6 ans et Thabiso 8 ans avaient raté leur bus scolaire. La famille était  presque arrivée à l’école quand un homme est venu de nulle part, posant une main sur l’épaule de la maman, il lui demande de l’argent. Puis sans raison, l’individu la bouscule et la jette par terre. La suite c’est Segomotso Garesape, la maman qui l’explique : « Je pouvais sentir que l’homme tirait ma jupe avec son autre main et je réalisais qu’il allait me violer devant mes enfants ». En voulant sauver sa maman, le petit Kutlwano s’est mis à crier sans se dérober « Lâche ma maman, c’est ma maman qui et là » rapporte la mère dans  le magazine britannique The Independent.

L’individu furieux se tourne vers l’enfant, il l’attrape violemment, l’étrangle puis casse une bouteille et poignarde le petit Kutlwano Garesape à plusieurs reprises. Le grand frère sidéré ne bouge pas, c’est la maman qui tente d’intervenir, suppliant les voitures de s’arrêter pour lui venir en aide. L’homme déterminé s’acharne encore sur le petit Kutlwano quand l’enfant dans ses dernières forces appelle encore sa maman.
En présence des secours, l’individu a refusé qu’on s’approche de lui et de l’enfant blessé qu’il traîne agonisant jusqu’à un chemin de fer avant de prendre la fuite.

Après une chasse à l’homme, le suspect de 32 ans a été interpellé et placé en garde à vue.
Les habitants de la communauté locale ont organisé une manifestation devant la prison pour que l’homme ne soit pas libéré sous caution.

Dorothée Audibert-Champenois
PhotosIol