A Barentin : Insultes racistes et tentative de meurtre sur un homme de 65 ans

Vues : 2448

Mercredi 27 juillet aux environs de 5 heures du matin, un conducteur aurait tenu des propos racistes et violemment agressé un père de famille au pied de son domicile.

Dans la commune de Barentin (en Normandie), l’homme de 65 ans est actuellement hospitalisé, victime d’une agression raciste, il souffre d’un traumatisme crânien, de multiples contusions et des traces de strangulation sont visibles à son cou. Après deux jours d’hospitalisation, les médecins inquiets l’ont de nouveau hospitalisé ce vendredi, a révélé un proche de la victime.

image_content_general_17278684_20140809235337

Le père de famille réveillé tôt ce mercredi, accompagnait ses enfants dans un véhicule stationné devant son immeuble. Ses deux enfants rentraient chez leur mère qui réside à Mantes la Jolie, dans les Yvelines. La maman infirmière, séjourne temporairement au Sénégal. Les deux enfants de 4 et 11 ans ayant passé la nuit de mardi chez leur père à Barentin partaient très tôt ce mercredi matin.

Selon nos sources, les enfants étaient à l’intérieur du véhicule quand une voiture blanche s’est arrêtée à leur niveau. Le conducteur, un homme d’âge moyen (35 et 40 ans) a lancé des insultes au père tout en faisant une marche arrière. Puis, il aurait décidé de s’attaquer à la voiture où se trouvaient les jeunes enfants. Le père s’assurant que ses proches étaient enfin en sécurité, est reparti vers son domicile. Son agresseur après l’avoir suivi et tenté de le renverser en voiture, a proféré des menaces et des insultes au pied de son immeuble : « Sale noir, rentre dans ton pays, je vais t’égorger, je vais te saigner ». Au moment où l’ascenseur se refermait, le père de famille a été frappé et pris à la gorge, son assaillant aurait tenté de l’étrangler, le laissant pour mort, inconscient dans l’ascenseur.

Les deux sœurs témoins de l’agression, ont alerté une autre sœur, laquelle a pu joindre les secours. Les pompiers ont transporté le père retraité de 65 ans à l’hôpital le plus proche. Une plainte a été posée au commissariat du Barentin. L’homme souffre de multiples contusions, d’un traumatisme crânien et des symptômes de strangulations sont visibles sur son cou.

Le père de famille originaire du Sénégal est encore traumatisé, immobilisé dans une clinique de la localité, il est toujours en état de choc. Le retraité victime d’une tentative de meurtre et d’un traumatisme crânien ne se souvient pas de sa violente agression. La famille qui s’entretient avec son avocat, n’a pas tenu à nous en dire plus. La LICRA et SOS Racisme se constituent partie civile dans cette affaire d’agression.

Dorothée Audibert-Champenois
PhotoNormandie.fr


1 commentaires :

  1. Nicolas

    Mais où va t-on? Que peut-on faire face à ces actes racistes, décomplexés qui se multiplient?
    Ne sommes nous pas en danger à cause de notre couleur de peau?
    Tant que ces actes ne trouveront pas de la part de la justice et des autorités, des décisions fortes et sans ambiguité et en toute neutralité pour lutter contre ce fléau , certains se croiront autoriser à se lâcher…..

Les commentaires sont fermés