Adams Kwateh : Lauréat du prix Mondiapress à l’Unesco Paris

Vues : 264

Le journaliste de France-Antilles Martinique, d’origine sénégalaise, a reçu le premier prix dans la catégorie presse écrite. Un prix décerné, il y a une semaine (4 mai) à l’Unesco Paris lors de la deuxième édition de cet événement.

Dans le milieu de la presse locale Adams Kawteh est bien connu. Passionné, déterminé, engagé et professionnel, il est le vice-président du Club presse Martinique. Journaliste de presse écrite à France-Antilles Martinique, il est également critique de théâtre. Cette année, son travail a été récompensé par le Prix Mondiapress, catégorie presse écrite. La cérémonie a eu lieu dans les salons de l’Unesco mercredi dernier, 4 mai.  Absent pour l’occasion c’est son confrère Jean-Jacques Seymour, membre du jury, qui a récupéré le prix à sa place.

Adams Kwateh a quitté le Sénégal pour la Martinique. Il trouve tout de suite ses marques dans cette île d’adoption. Il intègre France-Antilles Martinique en 1991. A l’époque, c’est Henry Mangattale qui lui donne sa chance. Depuis, il en a fait du chemin. Il fait partie des incontournables au sein de la rédaction du quotidien Martiniquais. Il est en charge des entretiens « Grands Témoins », qui permet de retracer les grandes lignes de l’histoire de Martinique à travers le regard de celles et ceux qui y ont participé et qui sont toujours là pour en témoigner.

Il se définit comme un fils de la Casamance et de la Terre africaine. Il affirme avec constance sa double filiation auprès d’Aimé Césaire et de Léopold Sedar Senghor. C’est avec une grande humilité qu’il a reçu l’information quand elle lui a été annoncée. En plus du fameux diplôme, un des sponsors a offert un voyage surprise à Dakar. Ce prix a été créé par l’association Culture et Art premier. Il a pour but de récompenser et valoriser les journalistes et animateurs qui par leur travail et leurs actions, diffusent, mettent en avant et font exister les peuples et les cultures africaines dans le monde.

Sur cinq prix, quatre ont été décernés à des journalistes ou animateurs originaires ou œuvrant aux Antilles:

  • Catégorie web : Grégory Protche, le directeur adjoint du Grigri international, premier organe de presse satirique africain
  • Catégorie télévision, Kareen Guiock, présentatrice guadeloupéenne du JT de 12 h 45 sur M6.
  • Catégorie radio : Laura Beaudi (Martinique), pour son émission, Espace détente, sur Espace FM.
  • Catégorie presse écrite : Adams Kwateh (Martinique), pour son travail au sien du quotidien France-Antilles
  • Catégorie photojournaliste : Harry Jeanne (Guadeloupe), après avoir travaillé pour de nombreux titres de presse, il a co-fondé le site d’information 97land.

A.G