Affaire Ceregmia : plusieurs mises en examen en attendant le procès

Vues : 312

Hier, trois personnes, dont Pascale Saffache et Fred Célimène, ont été mises en examen pour favoritisme, escroquerie en bande organisée au préjudice de l’Union Européenne et violation des règles des marchés publics.

Fred Célimène, l’ancien directeur du Ceregmia et Pascal Saffache, ancien président de l’UAG ont été présentés mercredi après-midi devant le juge d’instruction au Palais de Justice de Fort-de-France après environ 48 heures de garde à vue dans les locaux du SRPJ au Lamentin. Les deux hommes ont été mis en examen pour favoritisme, escroquerie en bande organisée au préjudice de l’Union Européenne et violation des règles des marchés publics.

Fred Célimène est placé sous contrôle judiciaire tandis que Pascal Saffache reste libre. La troisième personne qui est la gérante d’une société de conseil pour les affaires et autres conseils de gestion, a également été mise en examen et placée sous contrôle judiciaire. Elle est poursuivie pour entrave à procédure d’accès aux marchés publics, recel ou encore usage de faux en écritures publiques.

D’autres mises en examen sont possibles dans cette affaire notamment celle de Kinvi Logossah, le directeur adjoint du Ceregmia. Mais avant cela il devra être entendu par les enquêteurs de la police judiciaire et de l’OLAF (office européen de lutte anti-fraude).

A.G

Photo ci-dessus : Fred Célmène devant le SRPJ le mardi 12 janvier


1 commentaires :

Les commentaires sont fermés