Affaire de Rivière-Salée : le procureur veut que l’épouse soit derrière les barreaux

Vues : 4780

Le parquet n’a pas dit son dernier mot dans ce dossier. Il a fait appel de la décision du juge des libertés et de la détention qui avait placé la femme d’une quarantaine d’année sous contrôle judiciaire.

Pour le parquet, il n’y a pas de doute, l’épouse de la victime du fait divers de Rivière-Salée doit dormir derrière les barreaux. L’épouse du cyclomotoriste mortellement percuté dans la nuit de jeudi à vendredi a été mise en examen pour homicide volontaire, ce qui est la qualification la plus haute.

Laissée libre par le juge des libertés et de la détention elle a été placée sous contrôle judiciaire. C’est pour cela que le parquet de Fort-de-France a fait appel hier (mardi 3 mars).

Pour rappel, le procureur de la République, Renaud Gaudel, avait déclaré que « les témoignages indiquent qu’il s’agit d’un acte volontaire ». Du côté de l’enquête, les investigations se poursuivent, à la fois sur le plan technique mais aussi avec l’audition des témoins des faits et dans l’entourage du couple.