Affaire Théo : Manifestations tendues de lycéens Place de la Nation à Paris

Vues : 318

Un millier de jeunes lycéens manifestent sur la place de la Nation à Paris depuis ce matin. Les médias sur place décrivent une tension maximum sur cette place parisienne.

Ils sont tous venus soutenir le jeune Théo agressé et violé par des policiers le 2 février à Aulnay-sous-Bois (commune de Seine-Saint-Denis) mais la manifestation non autorisée par la préfecture se déroule dans la violence depuis 11 heures. La manifestation est un appel d’un groupuscule d’extrême gauche qui dénonce les violence policières.

Interrogée sur France Info, une jeune manifestante raconte comment les banlieues « vont mal ». Selon  la lycéenne, il est certain que si Théo n’était pas noir (comme elle) ou Arabe (comme sa copine), s’il avait été Blanc, il n’aurait pas été inquiété de cette façon, Théo n’aurait pas subi cette violence : « tant que les choses ne bougeront pas, nous continuerons nos actions »

Un groupe de militants encagoulé continue à mobiliser la foule des lycéens. Les forces de l’ordre utilisent  du gaz lacrymogène sur les manifestants qui leur envoient des jets de bouteille. Plusieurs banques sont prises pour cibles et dégradées. Treize interdictions de paraître ont été prises d’urgence pour éviter les débordements. La police a fait huit interpellations depuis le début de la matinée.

28 lycées parisiens sont bloquées sur une dizaine que compte la capitale , ‘autres grandes villes aussi manifestent comme ci-dessus à Montpellier.

Dorothée Audibert-Champenois/Facebook C’news Actus Dothy
PhotosRTenfrançaisEurope1