Afrique : Marine Le Pen avec un bébé noir dans les bras déclenche colère et exaspération

Vues : 1914

En visite officielle au Tchad mardi 21 mars 2017, la responsable du Front National, Marine Le Pen a été reçue par le Président Idriss Deby mais sa venue a autant enthousiasmé le pouvoir que déclenché de vives colères parmi les tchadiens. Une image de Marine Le Pen dans une nurserie a provoqué l’exaspération des tchadiens hostiles à son premier déplacement en terre africaine.

La première visite de Marine Le Pen en Afrique n’aura pas été sans incident, selon la presse locale.

A N’Djaména, capitale du Tchad, la candidate Front National à la Présidentielle était l’hôte du Président Deby, lequel a félicité Marine Le Pen pour son engagement contre le principe de la Françafrique. « J’ai dit à Idriss Deby tout le mal que je pensais de la Françafrique » aurait prononcé celle qui a pris, en 2011, la tête du parti créé par son père Jean-Marie Le Pen.
Selon les médias du pays, cette annonce de mettre fin à la Françafrique, si elle est élue Présidente de la République en France, a été bien accueillie par les panafricanistes et aussi par le Chef de l’État tchadien.

Mais les opposants à la politique d’Idriss Deby (l’UNDR) ainsi que bon nombre de tchadiens ont exprimé leur rejet de cette visite qu’il juge gênante. Pour certains Marine Le Pen « n’est pas la bienvenue chez nous (en Afrique) », pour d’autres qui la considèrent xénophobe, « elle n’aime pas les Africains, elle ne doit pas venir chez les Africains ».

De plus, une image de la responsable du Front National tenant un bébé noir dans ses bras a déclenché la colère de nombreux africains qui pensent que « Le Tchad ne devrait montrer aucune sympathie » à Marine Le Pen, candidate à l’élection présidentielle en France.

Dorothée Audibert-Champenois/Facebook C’news Actus Dothy
PhotosAMag/Afriquesur7


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *