Ala.ni : son clip « Circle », une « berceuse en noir et blanc »

Vues : 215

Son nouveau clip est là : « Circle ». Ala’ni l’a mis en ligne il y a quelques jours. Un timbre grave et sensuel qui se « déplace silencieusement » dans cette vidéo tout en noir et blanc. Du brouillard, de l’humidité, elle cherche, elle bouge, sa voix claire est légèrement enrouée… discrète …Comme Ala.ni …l’ancienne choriste de Mary J Blidge, aime le « silence et la lenteur ».

Ala.ni est originaire des Caraïbes, née à Londres, elle a connu très tôt la vie de saltimbanque.
Très loin déjà, ses références, les excès de son grand-oncle Hutch, la star de musique des
années 30, commémorée en 2012 par la pose d’une « Blue Plaque ». Un excentrique d’entre les deux guerres, un scandaleux, noir et bisexuel qui a fait carrière entre Londres, Paris et Harlem.

Après l’hommage à son grand-oncle, la chanteuse quitte Londres et s’installe à Grenade, aux Antilles anglaises. Elle prend le temps de composer Cherry Blossom (les cerisiers ornementaux du Japon). Et de retour à Londres, Ala.ni rentre en studio, elle enregistre diverses chansons dans un tempo Broadway Folk, un bouquet de chansons, une poignée de fleurs, précise-t-elle dans les Inrocks.

Ala.ni, pousse dans le monde de la musique dès l’âge de 3 ans. C’est à l’école de danse que l’envie de chanter a germé chez la petite ballerine. A la «  fin de chaque cours, on se levait et on chantait : Over the rainbow ».

Aujourd’hui, toujours silencieuse et amoureuse des voix à Capella, la chanteuse, mannequin à ses débuts, qui autrefois mêlait sa voix à celle de Mary J Blidge ou a celle de Blur évolue en solo, grâce à son grand-oncle Hutch, elle l’avoue. Son Album You & I est déjà en vente.

Son clip « Circle » fera patienter, pour le live, c’est à la Cigale, le 7 Juin. (Par Dorothée Audibert-Champenois)