Alcool, téléphone et drogue : on trouve de tout à la prison de Ducos

Vues : 1032
prison-ducos

Depuis le début de l’année, les surveillants du centre pénitentiaire de Ducos ont découvert des nombreux objets interdits dans l’enceinte de l’établissement. Téléphones, tablettes, drogues ou encore alcool, il semblerait que la prison soit « un marché aux puces à ciel ouvert ». Une situation qui inquiète les surveillants de prison qui tirent la sonnette d’alarme.

Jeudi dernier (17 mars) les surveillants de la prison de Ducos ont procédé à des fouilles. Ils ont trouvé plusieurs objets interdits : matériel multimédia (téléphones, tablettes), de l’alcool et des produits stupéfiants (cannabis). Hier (18 mars) une autre fouille a révélé la présence à nouveau d’alcool et de téléphones. Ces objets ont pu arriver en prison grâce aux frappes qui continuent de gangréner le centre pénitentiaire de Ducos.

Il s’agit des nombreux produits, interdits dans l’enceinte de l’établissement, balancés régulièrement au-dessus des murs de la prison et récupérés par les détenus. Un véritable trafic souterrain s’est développé à la prison. Certains « locataires » mèneraient la belle vie. Mais comment cela est-il possible ? Le syndicat SNP-FO dénonce l’état de la prison. Les fouilles quotidiennes ne sont rien comparées aux nombres de frappes. Le syndicat dénonce le manque de soutien du préfet et des forces de gendarmerie.

S’il y avait plus de patrouilles aux abords de la prison les frappes diminueraient à coup sûr. Depuis le début de l’année les surveillants pénitentiaires ont récupéré pas moins de 160 téléphones portables et tablettes et environ 8 kilos de cannabis, tout cela lors de frappes nocturnes. Le syndicat souhaite la sécurisation promise par le ministre de la justice qui n’a pas été appliqué, les travaux prévus pour décembre n’ayant pas encore commencé. Ils souhaitent aussi que certains détenus qui posent problèmes soient transférés avant l’ouverture officielle de la nouvelle partie de la prison.

A.G