Alfred Marie-Jeanne convoqué devant le Tribunal de Grande Instance de Paris

Vues : 1710

Beaucoup d’animation en perspective à l’aéroport Aimé Césaire ce vendredi après-midi. Alfred Marie-Jeanne va prendre l’avion, direction Paris, pour son procès dans l’affaire Green Parrot, qui va durer une dizaine de jours à partir du 21 mars prochain. Le président du conseil exécutif de la CTM, Collectivité Territoriale de Martinique ne part pas seul. Sa fille Maguy Marie-Jeanne est du voyage. Mais des élus proches du patron de la CTM seront présents également.

Des slogans, des tambours vont rythmer cet après-midi particulière. Les partisans donnent rendez-vous à la population à 16 h 30 sur place.

Le collectif de soutien Alfred Marie-Jeanne avait déjà appelé les martiniquais à soutenir le président du MIM.

Ces partisans estiment que cette décision de renvoyer ce procès à Paris est « criminelle » . Ils précisent : « Alfred Marie-Jeanne, homme intègre est trainé dans la boue pour avoir construit une école en 2007 pour nos voisins de la Caraïbes. Il s’agit de l’école « Roosevelt Douglas de Portsmouth Dominique »

Dans un communiqué précédent, ce comité de soutien déclarait « Etre jugé ailleurs, c’est être jugé sans son peuple, loin de son regard, et de ses opinions ».

Il faut rappeler qu’Alfred Marie-Jeanne va comparaitre devant la 11 ème chambre correctionnelle de Paris.

Un procès avait déjà eu lieu mercredi 02 mars 2016 devant le tribunal correctionnel de Fort-de-France.

Mais le parquet général avait obtenu le dépaysement du dossier à Paris. Autre personnes impliquée dans cette affaire, l’architecte Mark Frampton, pour prises illégales d’intérêts, faux et usages de faux. Un auteur bien particulier, Green Parrot avait dénoncé les conditions d’attribution du marché de reconstruction d’écoles à la Dominique.