Alfred Marie-Jeanne et ses partisans font la fête dans un restaurant parisien (Vidéo)

Vues : 1731

Le procès d’Alfred Marie-Jenne dans l’affaire « Green Parrot » a été reporté à une date ultérieure.

C’est la décision du Tribunal de Grande Instance de Paris, prise ce jeudi 22 mars. À la demande des avocats de La Défense de renvoyer l’affaire pour d’irrégularités dans la procédure et l’absence de preuves (éléments reconnues par le procureur du TGI de Paris lui-même), le Tribunal a donné satisfaction au Président Alfred Marie-Jeanne.

Un report vécu comme une véritable victoire par les avocats et les supporters d’Alfred Marie-Jeanne. Ils ont tous fêté ça dans un restaurant de la capitale Parisienne.


5 commentaires :

  1. Roger Tranquille

    Rien contre les jubilations de Marie-Jeanne et de ses amis. Mais, qu’en est il du fond de cette affaire, nul ne sait. Existe t-il un tour de passe-passe entre les sommes votées en plénière et celles qui ont permis l’aide à la Dominique, car il s’agit du fric des contribuables martiniquais. Tout ce que je souhaite c’est que la dépense comprenant les frais de voyage d’hébergement et de bouffe ne soit pas assurée par l’argent du contribuable.
    Les Martiniquais ont été tellement cocufiés! Autrement, chacun a le droit de faire « LA BONM » comme il l’entend, même Miguel Laventure qui a tant insulté Marie Jeanne et le MIM.
    De toute façon, le pays Martinique marche sur la tête, non pas à cause de Marie-Jeanne, mais de tous les politiques sans aucune exception, et dans pas très longtemps la Martinique sera la cinquantième roue du « Cabouré bèf » .
    Ce qui est désagréable avec les supports qui véhiculent l’information est la légèreté avec laquelle tout cela est traité.
    Mais enfin c’est cela la Martinique, on ne cherche qu’à plaire, pas à informer

  2. FIER d'être MARTINIQUAIS

    Epi pa vini mété augmentation enlè impôts’a pou mwen pa vini pété tchou zot

  3. wallace charles

    bel pawol…. le peuple martiniquais doit être sénile. Pendant que certain participe à the voice version Mada des mères et pères de famille essaient de survivre à la CTM et CEUX QUI SONT RESPONSABLES DU PERSONNEL et des principaux dossiers vitaux font un concours à Paris. Qui va payer la facture ? L’opposition martiniquaise doit demander la publication des frais de séjour. Martinique réveille toi !!!

Les commentaires sont fermés