Alfred Marie-Jeanne propose un plan d’urgence pour la Martinique

Vues : 323

Hier, le Gran Sablé, conduit par Alfred Marie-Jeanne, s’était installé au Paladium de Sainte-Marie. L’occasion pour l’homme politique de rappeler quelques éléments de son programme pour la collectivité territorial de la Martinique.

gran-sanble

Dimanche, Alfred Marie-Jeanne en a dit un peu plus sur les aspects du programme du Gran Sanblé. Après un constat d’échec des dirigeants en place, en première ligne Serge Letchimy, l’élu a souhaité présenter son projet-programme. Selon la coalition ils étaient près de 2000 personnes venu écouter et soutenir Alfred Marie-Jeanne et sa liste. L’heure n’était au dévoilement mais plutôt à la critique :

« Désagrégation morale et politique, dépenses folles, favoritisme, affairisme, corruption à grande échelle sont devenus monnaie courante et moyens de gouvernance sous l’œil bienveillant et complice de tous les rouages de l’État. Ajoutez à ce constat, le déclin économique, la dégradation du climat social, l’atteinte à l’environnement, vous comprendrez sans effort l’importance de ce vote. C’est une opportunité pour entrer en rupture avec le modèle néfaste actuel », accuse le député du centre atlantique, tête de liste du Gran Sanblé.

Alfred Marie-Jeanne propose un plan d’urgence pour la Martinique. Il souhaiterait débloquer 350 millions d’euros pour le développement économique. Cette somme doit permettre la reconstruction du lycée Schoelcher, l’éducation, le sport, la culture la création d’emplois ou encore la réhabilitation de l’habitat défectueux…

alfred-marie-jeanne-gran-sanble-a

 

Le Gran Sanblé s’est également adressé aux jeunes :

« A vous jeunes qui m’écoutez, quelles que soient les raisons de votre désespérance. Sachez que le refuge dans la drogue et dans les règlements de compte sanglants, ne sont hélas pas la solution. La main que personnellement je vous tends, elle est ferme, très ferme, mais elle est amicale. Sachez que j’ai tiré de la rue beaucoup de jeunes, et quelques-uns de la prison, en ayant recours à la formation professionnelle. Je préfère vous former plutôt que de vous entretenir dans l’agressivité », a insisté Alfred Marie-Jeanne.

Lire via le lien suivant : l’intégralité du discours d’Alfred Marie-Jeanne

A.G


4 commentaires :

  1. paindoux

    « un plan d’urgence » !!! rien que cela ! avec quel argent ? : est-ce avec celui qu’il ne cesse de combattre mais qui sent bon ?

  2. JUAN

    Il n’a aucune idée fiable , aucun projet porteur, ce qui l’intéresse c’est uniquement la conquête du pouvoir ,pour le pouvoir …mais â son âgé il mérite le repos …un point c’est tout …

Les commentaires sont fermés