Amiante à l’hôtel des impôts à Cluny : 50 fonctionnaires envoyés en visite médicale

Vues : 341

Fin février un rapport a établi la présence d’amiante dans le bâtiment qui se trouve à Cluny. Durant de récents travaux, des employés ont respiré de la poussière de ce matériau extrêmement toxique.

Les fonctionnaires de l’hôtel des impôts de Cluny ne se sentent plus en sécurité, ils craignent pour leur santé. En effet lors de travaux effectué dans le bâtiment, la présence d’amiante a été révélée et confirmée par un rapport. Déjà en 2007, un rapport avait émis des doutes sur la présence d’amiante mais n’avait pas été vérifié. Le problème soulevé par un des syndicats est que les travaux ont été réalisés alors que les fonctionnaires étaient en service. Et qu’il n’y a pas eu de vérifications d’amiante avant le début du chantier.

Les employés ont donc respiré de la poussière d’amiante. Une cinquantaine d’entre eux a été envoyée en consultation médicale. Une précaution, quand on sait que toutes les variétés d’amiante sont cancérigènes. La direction a décidé d’installer une machine pour mesurer la poussière d’amiante et de faire appel à des entreprises spécialisées amiante. Ce matériau toxique peut causer des plaques pleurales sont des lésions apparaissent en général plus de 15 ans après la première exposition à l’amiante, Les cancers broncho-pulmonaires ou encore des cancers digestifs.

En France, l’utilisation d’amiante est interdite depuis 1997, cependant elle est encore présente dans de nombreux bâtiments et équipements. Et le risque amiante reste sous-estimé dans certaines professions qui peuvent y être exposées. L’Institut National de Recherches et Sécurité (INRS) rappelle que les maladies liées à l’amiante représentent aujourd’hui la deuxième cause de maladies professionnelles et la première cause de décès liés au travail (hors accidents du travail).

A.G