Arbre européen de l’année 2017 : Le Zamana de Martinique en lice pour le titre

Vues : 1046

Après avoir été élu arbre de l’année 2016, le Zamana de l’Habitation Céron au Prêcheur dans le Nord Caraïbes de la Martinique va tenter de remporter le titre de l’arbre européen de l’année 2017.

Cet arbre majestueux est en concurrence avec 16 autres situés entre autres en Belgique, en Lituanie, en Espagne, au Royaume-Uni ou encore, en Ireland.

Les votes sont ouverts jusqu’au au 28 février 2017. Ils seront secrets pendant la dernière semaine du vote (du 22 au 28 février). Les résultats seront annoncés lors de la cérémonie de remise des prix à Bruxelles, le 21 mars.

Votez massivement en cliquant sur le lien suivant pour le Zamana de Martinique, il est encore loin derrière.

Son nom véritable est le « Samanea Saman Mimosacées. » L’arbre est âgé de plus de trois siècles et a été répertorié comme étant le plus gros Zamana des Petites Antilles. Avec un tronc de plus de 2 mètres 50 de diamètre, le Zamana est impressionnant. Cet arbre est originaire d’Amérique, il a été introduit au début du XVIIIe siècle pour ombrager les plantations de café et de cacao. Il est également appelé l’arbre à pluie (quand il pleut, ses petites feuilles se replient sur elles-mêmes. Dès qu’il y a un rayon de soleil, elles s’ouvrent à nouveau.

arbre-de-l-annee-2016

Le zamana, ou arbre à pluie, servait autrefois à abriter les plantations de caféiers et de cacaoyers. Le zamana du parc de l’Habitation Céron (une ancienne exploitation sucrière créée au XVIIe siècle), est répertorié comme étant l’un des plus gros arbres des petites Antilles. Un arbre protecteur qui bénéficie d’une indulgence de la part des éléments : il a survécu à tous les cyclones ainsi qu’à l’éruption volcanique mortelle de la montagne Pelée en 1902.

« Le concours de l’Arbre européen de l’Année a pour but de mettre en valeur de vieux arbres comme une partie importante du patrimoine naturel et culturel digne de notre attention particulière et de notre protection. Les arbres qui participent au concours de l’Arbre européen de l’année ne sont pas sélectionnés pour leur beauté, leur taille ou leur âge. Ils sont sélectionnés pour leur histoire étroitement liée à celle des hommes. Le concours cherche à faire découvrir des arbres qui font une partie intégrale de la vie d’une communauté » précise l’organisation.


1 commentaires :

Les commentaires sont fermés