Au Cinéma comme au Théâtre, Nicolas Mouen occupe avec talent la scène française

Vues : 198
nicolas 1

C’est un discret personnage qui se fond dans le public avec nonchalance, un soir de projection dans la banlieue Sud-Ouest de Paris à Coignières. Normal, Nicolas Mouen 28 ans est un acteur discret. Sous ses airs calmes et tranquilles se cache un prolifique acteur de cinéma et de théâtre formé au cours Florent, dans une des prestigieuses écoles de théâtre à Paris. Nicolas Mouen est depuis quelques mois, vice-président d’une troupe de Théâtre « Rough Faith ». (vous pourrez entendre sa voix en fin d’article).20160625_215931

En 2014, l’élégant jeune homme qui a un parcours, que lui convoiteraient de grands acteurs, est promu pour son talent de comédien et fait la une des journaux du Cameroun, le pays de son père. Nicolas Mouen est africain tout simplement, mais ce sont les sensations antillaises qui ont bercé son enfance auprès de sa mère Clothilde native de Morne à l’eau, sur la grande-terre de Guadeloupe.

Plongé très jeune dans le monde du spectacle avec comme coach Khaaramel la grande sœur, bloggeuse de mode, l’enfant de Yaoundé apprend très vite. Et à 17 ans, il s’envole vers son destin, à Paris. Une brillante carrière l’attend sur scène et sur les plateaux de tournage.

20160625_220010

C’est en 2005, qu’il prend le virage parisien, sa mère rentre en France, il est encore étudiant en comptabilité. Mais cette passion des planches qu’il a découvert gamin sur les bancs de l’église, lorsqu’il interprétait des spectacles pour sa paroisse, revient souvent le taquiner.

En attendant, le tout jeune parisien poursuit son rêve au cas ou !
De 2010 à 2011, il entame une année de formation au Cours Florent, il apprend la dramaturgie, s’exerce au chant pour placer et porter sa voix au delà de la scène.
Nicolas Mouen suit dans le même temps des séances de coachings intensifs. Là, il participe à des workshops et rencontre alors des coachs d’acteurs connus comme celui de Sigourney Weaver et de Dustin Hoffman : Jack Waltzer ou Eric Checco et Michael Montero de l’Actors Factory.

nicolas-mouen-acteur-lefilmcamerounais-3

Il a mûri Nicolas et, en 2012 c’est un brillant et prometteur acteur, un professionnel du spectacle vivant qui débarque dans les agences de cinéma et de théâtre. Sa carrière démarre en flèche. La même année, le jeune homme est au Palais Omni Sport de Bercy en première partie du spectacle de l’humoriste Florence Foresti.

Et, seulement huit ans après son arrivée en France, Nicolas Mouen est une des vedettes du film de Philippe Chauvron, il est professeur de zumba dans « Qu’est-ce qu’on a fait au Bon Dieu » au côtés de Christian Clavier et du franco-congolais Pascal Nzonzi. Sa carrière décolle sur ce grand succès du box-office français, nous sommes en 2013.
Puis il tourne trois courts-métrage «South Gates District La Trilogie » d’Attia Barrere Le Roy, il interprète le personnage central de la série, le sergent Carpentier en charge de résoudre une affaire criminelle.

857790_519037558146514_1801029698_o

En 2015, c’est le jackpot quand l’acteur antillo-camerounais décroche un rôle hors norme aux côtés de grands acteurs de renom. Le réalisateur Yves Rénier le choisit, pour endosser le rôle sombre du serial killer Guy Georges, traqué dans la capitale française dans les années 1990. Nicolas Mouen donne alors la réplique à Mathilde Seigner et Philippe Torreton, qui sont les autres protagonistes du téléfilm qui dure une heure et trente minutes. Six millions de téléspectateurs ont vu le film qui raconte l’arrestation du criminel récidiviste, Guy Georges connu comme le tueur de l’Est-parisien.

nicolas 6

Sans attendre les castings qui n’ouvrent pas leurs portes, conscient du manque de rôle pour les acteurs noirs, Nicolas Mouen, artiste ambitieux participe à la création de la compagnie « Rough Faith » en août 2015. Dans la foulée et sous la direction de la comédienne-scénariste Isabelle Menal (Présidente de Rough Faith) et d’Alain Akoa, il joue dans la pièce de théâtre « Cleone », le comédien donne la réplique à Clémentine Justine ou Véronique Gaudin.

20160625_213707

Aujourd’hui, le jeune acteur souffle et assure la promotion des séries ou films dans lesquels il a participé. La série de court-métrage de 20mn «South Gates District La Trilogie » d’Attia Barrere Le Roy (2012-2014) est disponible dans les bacs depuis le 1er avril 2016, l’occasion de découvrir les talents de Nicolas Mouen.

« Flic Tout Simplement ». Comment se fondre dans un personnage de serial killer (Guy Georges) torturé, agressif capable d’assouvir des pulsions sexuelles contre le gré de femmes épiées, torturées, violées et assassinées à leur domicile. Ce sont là les questions auxquelles, Nicolas Mouen a tenté de comprendre en interprétant ce rôle difficile. (En fin d’interview, Nicolas Mouen envoie un message à ses amis de la Guadeloupe et de la Martinique en créole) : 

Reportage & Photos Dorothée Audibert-Champenois Crédit photo Nicolas Mouen