Aucune vedette tropicale en mer : le bras de fer patron syndicat s’enlise

Vues : 860

Aucun bateau de la société des vedettes tropicales n’a pris la mer depuis jeudi 27 juillet. Les rotations entre Fort de France, Trois ilets et Case-Pilote ne sont donc pas assurées. La structure est touchée par une grève déclenchée par la CSTM tôt le matin.

Mauvaise surprise pour les passagers qui ont fait des vedettes tropicales leur moyen de transport quotidien, ou pour ceux qui empruntent les bateaux de façon occasionnelle.
Depuis le jeudi 27 juillet, ils ont du se résoudre à se débrouiller différemment.
En effet, les salariés de la société de transport maritime de passagers affiliés à la CSTM ont entrepris une mobilisation depuis très tôt le matin

Nous avons déposé un préavis de grève depuis plus d’un mois affirme Bertrand Cambusy. Le secrétaire général de la CSTM met en avant des agressions et du harcèlement de la part de la direction à l’encontre du personnel ou encore le défaut d’entretien des bateaux.
De son côté, le responsable des vedettes explique que ce ne sont que 9 salariés sur 45 qui sont en grève

Charles Conconne affirme encore avec véhémence que son entreprise est totalement à jour de ses charges sociales et fiscales, et tous les salaires sont payés. Selon lui, il n’y a absolument rien à négocier. Il a annoncé qu’il refuse de s’asseoir autour d’une table avec le syndicat.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *