Bilan Opération DéChiktaj : pour une lutte efficace et durable

Vues : 1

dechiktaj-dans-vos-quartiers-8933

Ce vendredi 8 août, la population toute entière était appelée à une lutte anti moustique dans une opération baptisée déCHIKtaj.

Depuis plusieurs jours déjà, les martiniquais étaient en effet sensibilisés sur cette opération, mise en place par la Région, qui consistait à empêcher la prolifération, voire l’extermination de l’Aedes aegypti, vecteur du chikungunya. Il s’agissait donc de mobiliser un maximum de personnes qui, par des gestes simples, auraient détruit tout ce qui pourrait servir de gîte larvaire. Cette opération qui se voulait grandiose n’a pas déchaîné les foules à cause, sans doute, des nombreuses averses que l’île a connues le jour de l’évènement; ce qui n’a pas, malgré tout, empêché les moustiques d’avoir la vie dure.

dechiktaj-dans-vos-quartiers-8880

Des responsables d’équipe avaient donc été nommés parmi les employés des villes, des collectivités ou encore de l’ARS, avec ce que l’on appelle des « plans d’attaque », afin de mener les différentes actions de manière efficace. Mais si d’un bout à autre de l’île l’on a pu voir que les actions ont été suivies, l’on peut déplorer cependant le nombre d’acteurs mobilisés.

Le temps n’était certes pas de la partie, mais est-ce là la raison pour laquelle nombre de nos concitoyens sont restés à la maison ce vendredi? Ou alors ont-ils réellement compris en quoi consistait cette opération? Quoi qu’il en soit, les équipes présentes sur le terrain ont eu fort à faire entre les conseils à la population et le ramassage de déchets divers. Autant dire que même s’ils n’étaient pas nombreux sur le terrain vendredi, ceux qui ont répondu à l’appel ont brillé par leur efficacité.

dechiktaj-dans-vos-quartiers-8895

Tous concernés !
Nous avons tous à y gagner dans ce combat contre le moustique. Même si elle n’a pas été suivie par tous, cette lutte contre l’Aedes aegypti n’est en tout cas pas l’affaire d’une journée, mais certainement un comportement à adopter pour une éradication totale de la maladie.

Et si donc une opération comme celle-ci a été mise en place, disons nous qu’il s’agissait là de nous donner la marche à suivre et de susciter en nous l’envie de faire le nécessaire pour éradiquer le fléau.

dechiktaj-dans-vos-quartiers-8865

Pratiquons donc ces gestes simples au demeurant pour un déchiktaj efficace et durable!

Photos : Région Martinique