Bounty Killer en détention criminelle

Vues : 63

bounty-killer-3

L’artiste de Dancehall, Bounty Killer a été arrêté à son domicile en Jamaïque, le 5 avril dernier, pour avoir agressé sa petite amie.

Selon les rapports de police, Rodney Price alias Bounty Killer, a été arrêté par des policiers du commissariat Jamaïcain St Andrew du Nord, où il est toujours en détention. Les fonctionnaires de police auraient révélé que Price aurait utilisé son unique appel téléphonique autorisé afin de joindre son ex-petite amie pour la menacer de mort devant eux.

Un juge local lui a refusé une libération sous caution l’obligeant ainsi a rester en détention jusqu’à la date de l’audience, prévue le 14 avril prochain. En plus de la nouvelle affaire d’agression, d’autres accusations antérieures sont portées contre lui : possession illégale d’arme à feu, possession de marijuana et coups et blessures.

Les nouveaux problèmes judiciaires de Bounty Killer viennent conforter la décision du gouvernement Américain d’annuler les visas de travail de cinq artistes de dancehall dont Beenie Man, Movado et Bounty Killer lui-même.

Bien que la raison de l’annulation des visas ne soit pas clair, les compagnies aériennes ont été avertis de ne pas autoriser ces artistes à monter à bords de vols en directions des États-Unis, les obligeant ainsi à annuler plusieurs concerts prévus dans l’Etat de Floride. Bounty Killer avait fait les gros titres deux ans auparavant pour avoir agressé un agent de police.

Le chanteur de dancehall est mieux connu aux États-Unis pour son album « My Experience » et pour sa collaboration avec le rappeur No Doubt sur leur unique single intitulé « Hey Baby ».