Bruno Nestor Azérot et Jean-Philippe Nilor des « cumulards » réticents au changement !

Vues : 35

nilor-azerot-cumul-mandat

Les députés de Martinique Bruno Nestor Azérot, député/maire et Jean-Philippe Nilor, député et conseiller régional, ont déposé « l’amendement 49 » visant à exclure les outremers de la future loi sur le non cumul des mandats.

Ce texte de loi est une des promesses de campagne de François Hollande qui interdit de cumuler un mandat exécutif local, ou national, et un mandat parlementaire, à partir de 2017. Il est examiné en première lecture à l’Assemblée ce jour.

L’amendement de Nilor et Azérot, devrait être rapidement rejeté. Aux Antilles, la semaine dernière, Jean-Marc Ayrault a été très clair : « Nous n’accepterons aucun amendement. C’est une réforme qui doit être nette. »

« Johan GAUDOUX, Responsable des Jeunes UMP de Martinique, dénonce l’amendement déposé par les députés Martiniquais Jean-Philippe NILOR et Bruno Nestor AZEROT visant à exclure les outremers de la future loi sur le non-cumul des mandats. »

Cumuler des mandats sans résultats nets et précis, ce n’est pas aimer la Martinique… c’est agir contre elle!

Depuis 2012, nous menons des actions afin de faire comprendre aux élus, l’intérêt de la mise en place des Etats Généraux de la vie politique Martiniquaise. Ces Etats Généraux seraient la chance pour tout citoyen Martiniquais de s’exprimer et de dire quel représentant politique il souhaite pour son île sur différents thèmes : le non-cumul des mandats et/ou des indemnités ; la transparence ; le rôle et le droit de l’opposition ; la démocratie participative ; l’âge des élus ; le bilan des élus ; la violence politique ; l’indépendance des médias locaux, etc… Cela pourrait être une chance pour le citoyen Martiniquais, d’établir un « contrat » avec son représentant politique.

Nos élus refusent volontairement d’entendre ce cri de la population, dans le but de mettre en place leur plan de carrière politique.

Être parlementaire, c’est exercer une mission, non un métier !

Nous demandons au peuple Martiniquais de faire connaître à nos élus, leur mécontentement face à ce manque de considération et à ce énième détournement de la pensée Martiniquaise.

Nous devons rappeler à nos élus, qu’ils sont en place afin de défendre les intérêts de la population Martiniquaise et non leurs propres intérêts.


1 commentaires :

  1. Ping : Bruno Nestor Azérot et Jean-Philippe Nil...

Les commentaires sont fermés