Ce que l’on sait de la tuerie de Munich

Vues : 236
munich

On a d’abord cru à un acte terroriste. L’auteur de la fusillade de Munich vendredi 22 juillet, qui a fait 9 morts et 35 blessés, a agi seul. Il avait préparé son geste « depuis un an », a indiqué dimanche la police allemande.  Il s’est finalement suicidé alors qu’il venait d’être blessé par les forces de l’ordre.

David Ali Sonboly, le jeune Germano-Iranien de 18 ans, avait piégé ses victimes sur Facebook en créant un faux profil, mais n’a finalement aucun lien avec Daech, a déclaré Robert Heimberger, le chef de la police bavaroise, lors d’une conférence de presse.

Il était fasciné par Anders Behring Breivik, l’auteur du massacre de 77 personnes en Norvège il y a cinq ans. La police estime que le jeune tireur a aussi été influencé par une précédente crise de folie meurtrière en Allemagne. À Winnenden, dans le sud-ouest du pays, en mars 2009, un jeune homme de 17 ans avait tué quinze personnes dans son ancien collège, avant de se suicider.

« Les premières observations aboutissent à la conclusion qu’il s’est intéressé à cet acte » en allant visiter la ville et y prendre des photos il y a un an « et qu’il a planifié ensuite son propre acte » de tuerie, a précisé le chef de la police. Les photos, datées, ont été retrouvées sur son appareil photo.

Les parents du tireur sont toujours en état de choc et n’ont pas encore pu être interrogés par la police. En outre, David Ali Sonboly souffrait de troubles psychiatriques et suivait un traitement à ce sujet.

 

Texte : Mickaël Léonce
Photo : Christof Stache, AFP


1 commentaires :

Les commentaires sont fermés