CEREGMIA contre Médiapart au Tribunal de Fort-de-France

Vues : 56

Les directeurs du CEREGMIA et leur avocat Me Philippe Edmond Mariette

Ce lundi matin, le site d’information Médiapart comparaissait devant le tribunal correctionnel de Fort-de-France. Une plainte pour diffamation a été déposée par Fred Célimène et Kinvi Logossah, respectivement directeur et directeur-adjoint du CEREGMIA,

Dans un article intitulé « Université Antilles-Guyane: les fonds européens ont été siphonnés à grande échelle », le site d’information Médiapart donnait, ce 19 mai 2014, une dimension nationale à l’affaire CEREGMIA révélée par les médias martiniquais un mois plus tôt.

Depuis la révélation de cette affaire, les dirigeants du CEREGMIA avaient été mis à pied par la présidente de l’Université, Corinne Mencé Caster, et une information judiciaire pour «escroquerie en bande organisée et détournements de fonds publics» avait été ouverte.

Entendus par le SRPJ dans cette affaire, les deux hommes se sont senti diffamés et salis dans leur honneur.

mediapart-Sylvie-Laporte

Pour le moment seule Sylvie Laporte, journaliste de Mediapart comparaissait devant le tribunal correctionnel dans la matinée de ce 5 janvier.

Emmanuel-torjman

Maître Emmanuel Torjman, l’avocat de la journaliste de Mediapart, demande l’annulation de la citation et du jugement ! Il évoque des questions de procédure. Selon lui « On doit respecter une procédure qui garantit un respect absolu du droit de la défense ».

Philippe Edmond Mariette quant à lui, avocat des ex dirigeants du CEREGMIA, aura tout tenté pour convaincre le juge de poursuivre cette affaire.

Annulation ou poursuite de l’affaire, la décision sera rendue dans un mois, le 4 février 2015.

Photos : Sophia Sabine