Christiane Taubira a démissionné, elle est remplacée par Jean-Jacques Urvoas

Vues : 407
Christiane-Taubira-en-Martinique-juill-15-PBK-038

On l’apprend juste ce matin, Christiane Taubira, vient de démissionner de son poste de Ministre de la Justice. C’est aussi par un communiqué de l’Élysée qu’on apprend que l’ancienne Garde des Sceaux est remplacée par Jean-Jacques Urvoas.

Les commentaires sur twitter ne se sont pas faits attendre, beaucoup reconnaissent et rendent hommage aux talents, à l’engagement de cette femme érudite et authentique. Mais les critiques également fusent comme le Vice-président du FN Florian Philippot qui applaudit l’annonce du changement ministériel. Du côté du parti Les Républicains, c’est Eric Ciotti, le Secrétaire Général Adjoint du Parti (LR) qui voit avec le départ de Taubira, « la fin de la dérive laxiste de la justice depuis 2012 ».

C’est précisément à cette date, que l’ex-Garde des Sceaux est nommée dans les Gouvernements de François Ayrault, puis de Manuel Valls sous la Présidence de François Hollande. Alors qu’elle défend le projet de loi sur le « Mariage pour tous », Christiane Taubira devient la cible des contestataires de cette loi et reste dans le collimateur des partis d’opposition, mais également de la presse qui ne la lâche pas. Sans oublier la fougue des racistes qui lui reprochent d’être Noire, « elle devrait retourner à ses cocotiers! », « un singe qui ne peut manger que des bananes! »; des insultes publiques sur les réseaux sociaux.

Les critiques pleuvent entre lynchage et admiration. Christiane Taubira a du caractère et du sang-froid et n’hésite pas à montrer son indépendance, même au sein du Gouvernement. Courtisée après le mariage pour tous, un texte qu’elle a défendu avec brio, sa démission était pourtant souvent annoncée et réclamée. Mais c’est l’année 2015, qui a peut-être poussée l’ancienne ministre à la démission. Une année de colère des Juges qui se disent déçus des réformes pénales à minima , des Policiers inquiets cristallisant leur colère contre la Ministre de la Justice et le personnel pénitentiaire qui crie sa colère sous les fenêtres de la Garde des Sceaux. Et pour finir, le projet de loi sur la déchéance des bi-nationaux, qui ne passe pas, ce n’est pas dans les valeurs de la Gauche qu’elle porte en elle.
Christiane Taubira qui occupait un poste important dans la hiérarchie régalienne, a toujours gardé ses principes. Des convictions qui ont marqué sa carrière politique. D’origine guyanaise et afro- descendante, elle est à l’origine de la loi du 21 Mai 2001, une loi mémorielle qui reconnaît l’esclavage et les traites négrières, comme crimes contre l’humanité.

Christina Taubira était la 28ème Garde des Sceaux de la 5ème République Française. Elle a dirigé la Chancellerie  du 16 Mai 2012 au 27 Janvier 2016.

Dorothée Audibert-Champenois


1 commentaires :

Les commentaires sont fermés