Comité de soutien à Ghislaine Joachim Arnaud

Vues : 15

Comuniqué le jeudi 27 mars 2012

Le jeudi 29 mars, procès en Appel contre notre camarade Ghislaine Joachim-Arnaud en Martinique. Encore une fois, ce sera le procès d’une caste possédante et exploiteuse, celui de tous les exploiteurs, celui du lobby colonial de la Martinique celui du racisme officiel !

C’est un jugement de classe contre les travailleurs et les pauvres de Martinique et en faveur des békés riches. Mais c’est aussi contre ceux de Guadeloupe ! Ce jugement est arbitraire et inacceptable !

Le Jeudi 29 mars la Cour d’Appel de Fort de France jugera en Appel notre camarade Ghislaine Joachim-Arnaud, secrétaire générale de la CGTM et dirigeante de Combat Ouvrier.

Notre camarade a été condamnée le mercredi 1er mars 2011 en première instance, par le tribunal correctionnel de Fort de France à 3000 euros d’amende, une publication de la décision dans la presse et obligée à verser 1 euro de dommage et intérêts à l’association Collectif Dom, partie civile dans ce dossier ainsi que 2000 euros pour les frais d’avocat.

Le motif de la Justice pour prononcer une telle condamnation était la « provocation à discrimination, à haine ou à la violence à l’égard d’un groupe de personnes, (en l’occurrence les békés) en raison de leur origine ou de leur appartenance ou de leur non-appartenance à une ethnie, une nation ou une race déterminée.» La plainte avait été déposée à l’issue d’une émission de télévision sur la chaîne ATV lors de laquelle G. Joachim Arnaud avait marqué sur le livre d’or : « Matnik sé ta nou, Matnik a pa ta yo, an bann bétché volè, pwofité nou ké fouté yo déwô » !

Ce slogan avait été repris par des dizaines de milliers de manifestants lors des 38 jours de grève générale de 2009.

Que ce soit Ghislaine Joachim Arnaud qui est condamnée pour racisme, c’est le mondeà l’envers !

C’est un jugement de classe contre les travailleurs et les pauvres de Martinique et en faveur des békés riches. Mais c’est aussi contre ceux de Guadeloupe ! Ce jugement est arbitraire et inacceptable !

C’est pourquoi, notre camarade et ses avocats ont fait appel de cette décision inique.

Alors, le procès du 15 décembre 2010 n’a été rien d’autre qu’une forme de répression judiciaire et d’intimidation directes contre l’un des principaux dirigeants de la grève de 2009.

Et à travers Ghislaine, c’est l’ensemble des travailleurs qui manifestaient en 2009 qu’on voulait atteindre.
Mais ce jour là, c’est Ghislaine Joachim-Arnaud et ses avocats qui ont fait le procès des capitalistes békés, et autres exploiteurs.
Le racisme, l’exploitation, de la classe des exploiteurs qu’ils soient, békés, mulâtres, noirs, indiens, ou chabins, contre les travailleurs, c’est la réalité vécue par les masses populaires de Martinique depuis des dizaines d’années. C’est l’histoire de ce pays issue de plus deux siècles d’esclavage et de colonialisme direct, sanglant, répressif puis insidieux. Oh pas toujours violent, mais sournois, officiel et administratif. Lorsque tous les postes de direction ou presque sont dirigés par des Blancs dans un pays où la majorité est noire et de couleur ! C’est cela le racisme officiel. Aimé Césaire l’appelait « le génocide par substitution ».

Le jeudi 29 mars, procès en Appel contre notre camarade Ghislaine Joachim-Arnaud en Martinique. Encore une fois, ce sera le procès d’une caste possédante et exploiteuse, celui de tous les exploiteurs, celui du lobby colonial de la Martinique celui du racisme officiel !

Ghislaine Joachim-Arnaud comparaîtra pour la même affaire le jeudi 29 mars à 08h00 devant la Cour d’Appel de Fort de France à Tartenson

Aujourd’hui, le camp du lobby colonial, le camp de nos exploiteurs, n’a pas changé. Avec leurs compères, ceux de la finance, ils voudraient faire payer la crise de leur système, le système capitaliste, aux travailleurs et aux masses pauvres pour continuer à s’enrichir.

Alors pour eux, l’affaire Ghislaine JOACHIM ARNAUD n’est pas terminée, et ils voudraient voir le camp des travailleurs affaibli pour poursuivre leur pwofitasyon, leur exploitation, mais nous ne sommes pas prêts à nous taire, et nous continuerons à les dénoncer et à combattre leur système inique.

C’est une question de dignité pour tous les travailleurs, pour tous les exploités noirs et de toutes couleurs de ce pays, de venir devant le tribunal de Fort de France.

Alors camarades et sympathisants de Combat Ouvrier, travailleurs, membres des organisations politiques de lutte de classe, anticolonialistes, membres des associations de défense des droits de l’homme, et autres organisations démocratiques, le 29 mars,

Combat Ouvrier vous appelle à soutenir notre camarade.
Et tous ceux qui, de Guadeloupe le peuvent ainsi que les organisations pouvant envoyer une délégation en Martinique, CO vous invite à vous joindre à la manifestation initiée par le Comité de soutien à Ghislaine Joachim Arnaud, avec la CGTM, Combat Ouvrier, la CGTG, le K5F et d’autres organisations

Rassemblement le Jeudi 29 mars à 8H devant la Cour d’Appel de Tartenson