Conférence Régionale : Vers une dimension internationale

Vues : 0

DSC_0706

C’est ce matin qu’a débuté le grand rendez-vous annuel des acteurs publics et privés, nationaux et locaux, de l’insertion régionale des cinq collectivités françaises des Amériques.

Mise en place par le ministère des Outre-mer et le ministère des affaires étrangères et du développement international, l’édition 2014 de la conférence de coopération régionale, la 11 ième du genre, a été ouverte dans un contexte marqué par une triple évolution favorable :

-L’affirmation de la dimension internationale des collectivités françaises des Amériques
-La volonté de renforcer la dimension économique de l’insertion régionale des DFA
-La volonté partagée du gouvernement et des collectivités locales de privilégier des projets de coopération opérationnels répondant aux intérêts des populations des DFA et de la France dans son ensemble.

DSC_0716

 

Deux jours, quatre thématiques.
Durant ces deux jours que va durer cette conférence régionale, quatre thématiques vont être le fil conducteur des discussions :
– Diplomatie territoriale et influence
– Promotion internationale des entreprises et opportunités d’affaires
– Environnement, énergie, climat
– Coopération médicale, scientifique, universitaire et sportive.

Promouvoir les entreprises antillaises.
Un protocole d’accord a été co-signé par Mme Pau Langevin, Ministre des Outre-mer, en vue du développement à l’export des entreprises des Antilles et de la Guyane. L’intérêt, selon la Ministre, est de « donner aujourd’hui aux entreprises de Martinique, mais aussi des Antilles Guyane, les moyens de prendre une dimension internationale grâce à l’exportation. Nous mettrons tout en oeuvre pour cela ».

DSC_0713

Parlementaires, Présidents de Région, Préfets, Ambassadeurs de zone, hommes d’affaires et autres principaux opérateurs du développement de la zone, prendront donc part à cette 11 ième conférence régionale au cours de laquelle un espace d’échange sera dédié aux rencontres d’affaires entre les entreprises françaises et caribéennes.

Aujourd’hui, il s’agit de poursuivre ce travail de mobilisation et d’accompagnement ciblé des PME régionales dans les secteurs où elles présentent un savoir-faire et un avantage comparatif indéniables, notamment en matière de services (industriels, environnementaux, logistiques) portés par un réseau de filiales de grands groupes nationaux ou régionaux performants.