Conflit au PNM : Des grévistes ont passé la nuit à la CTM

Vues : 343

Des agents du Parc Naturel de Martinique grévistes, ainsi que des membres de syndicats qui les soutiennent se sont installés dans les couloirs de la CTM. Ils ont passé la nuit sur place.

C’est l’image que l’on peut voir encore ce mardi 28 novembre au matin. Il s’agit de la nouvelle méthode que les contestataires ont mis en œuvre pour obtenir à tout prix une médiation avec les dirigeants.

Cela fait près de 45 jours qu’ils ont démarré une grève devenue interminable maintenant. Parmi les revendications à maintes fois répétées, de meilleures conditions de travail sans la pression qu’ils subissent selon eux. Ils dénoncent aussi fermement le licenciement du Parc, Ronald Brithmer.

Le président du conseil exécutif de la CTM n’a pas tardé à réagir très fermement, depuis le sud de la France à Marseille précisément où il se trouve. Alfred Marie-Jeanne ne mâche pas ses mots dans le communiqué ci-dessous :

Ce lundi 27 novembre 2017, alors que l’on sait que je suis en mission à Marseille pour la Rencontre Annuelle des Autorités de Gestion des Fonds Européens, avec les Ministères concernés et la Commission Européenne, le siège de la Collectivité Territoriale de Martinique (CTM) a été envahi.

Cette irruption de force dans les locaux de la CTM a une fois de plus porté atteinte au bon fonctionnement du service public ; et c’est évidemment la population qui en est la première victime.

Manifestement, cette intervention brutale est une nouvelle tentative pour faire obstacle au travail que réalise au quotidien notre Collectivité.
Elle est inadmissible et ne saurait être tolérée.

Je la dénonce fermement, et en particulier tous les comportements agressifs, malveillants, offensants à l’endroit du personnel que je remercie pour son sang-froid et son engagement professionnel.


2 commentaires :

  1. Nicolas

    Il faudra bien qu’un jour, on arrive à empêcher cette désacralisation des institutions qui ne travaillent pas que pour le parc mais, aussi pour toute la population dont une partie pourrait se trouver en difficulté (social, économique) par ces arrêts. L’on peut aussi se poser la question de ces syndicalistes à la retraite dont la mise en retrait d’office se battent pour être les meneurs d’un grève dont on peut se demander s’ils ont le même objectif?

    Répondre
  2. FIER d'être MARTINIQUAIS

    IL A QUA SEN PRENDRE A LOUIS BOUTRIN L’INCOMPETANT QUI NE FAIT PAS SON TRAVAIL, QUI JOUE LE DICTATEUR ET QUI REFUSE UNE MEDIATION ETC

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *