Conflit des marins pêcheurs : L’état souhaite un apaisement des tensions

Vues : 1

Frédéric Cuvillier, Ministre des transports, de la mer et de la pêche, souhaite mettre en place un plan d’accompagnement de la pêche aux Antilles. Une collaboration productive avec le Ministre des Outre- mer, Victorin Lurel, le Préfet de la Martinique, Laurent Prévost, Le Président de la Région Martinique et Député, Serge Letchimy ainsi que Jean- Michel Suche, chargé par l’Inspection générale des affaires maritimes.

Dans une lettre adressée au président du Conseil Régional et relative à la situation de la pêche à la Martinique, le ministre propose au président une rencontre « au début du mois de janvier avec le président du comité régional des pêches et les services compétents de l’État, pour fixer les modalités de déblocage d’aides directes en urgence, en lien notamment avec l’ENIM et les caisses chômage intempéries avaries ».

Ce conflit autour de la pêche en Martinique occasionne depuis plusieurs jours le blocage du port de Fort-de-France. Mobilisés depuis le 20 décembre, ils sont plus que jamais déterminés à faire entendre leur désarroi.  Ils réclament une aide d’urgence de l’état suite à la décision du préfet d’interdire la pêche dans certaines zones, polluées au chlordécone.  « La carte de Martinique de la pollution au chlordecone indique clairement que le nord atlantique est la zône la plus concernée par les dégâts du pesticide. Les rivières, la nappe phréatique, la faune, la flore sont touchées et pour longtemps….Information connue mais répétée mercredi lors d’une journée de réflexion avec notamment des chercheurs, des administratifs ou des écologistes. »

Lettre du Ministre des transports, de la mer et de la pêche