Conflit des stations services : Le préfet appelle à la reprise du dialogue et au civisme

Vues : 2

Le préfet de la région Martinique a reçu hier soir, à leur demande, les organisations syndicales des salariés des stations services.
Après avoir écouté avec attention leur analyse des motifs du conflit, il a rappelé aux organisations syndicales sa détermination à faire appliquer le droit, en précisant qu’il fera respecter :

• d’une part le principe de liberté du travail, dans le respect du droit de grève, en garantissant depuis hier matin l’approvisionnement des stations services qui le souhaitent ;

• d’autre part le droit du travail, par toutes les parties, ce qui conduira les services en charge de cette mission, notamment l’inspection du travail (DIECCTE), à constater et sanctionner le non respect de ce droit quelque soit l’auteur de l’infraction.

Il a également redit sa détermination à garantir au consommateur martiniquais, qui paie depuis la mi-2009 0,29cts€/L de marge pour permettre l’application de la convention signée en 2009 entre les gérants et leurs salariés, que cette somme est utilisée à bon escient.

Le préfet a appelé les syndicats à accepter sans délai d’entrer dans le processus de médiation proposé et a confirmé la pleine disponibilité des services de l’État à apporter leur expertise dans ce processus.

Il a enfin demandé aux représentants des syndicats de faire preuve de responsabilité dans la situation difficile que connaissent nos compatriotes et nos entreprises.

Dans le cadre des difficultés actuelles d’approvisionnement en carburant, le préfet appelle l’ensemble de la population à faire preuve de civisme et à ne pas constituer de réserve en jerricans d’essence ou de gazole. Ce type de comportement constitue un réel danger, au titre du risque d’incendie, aussi bien lors du transport que pendant la durée du stockage, et contribue à réduire l’offre de carburant au profit des automobilistes.

Sources : Préfecture Martinique