« Corsair : Pourquoi la grève ? »

Vues : 12

Selon les syndicats, « plus de 90 % du personnel naviguant commercial de Corsair seront en grève ce vendredi 27 février« . La direction quant à elle, annonce 44%. Les grévistes dénoncent le projet de rachat du groupe Dubreuil, actionnaire d’Air Caraïbes. Les salariés cessent donc de travailler pendant 72 heures.

Dans un communiqué, la direction du groupe Corsair a indiqué que « les vols seront maintenus ».

Pour mieux comprendre les raisons de cette grève, voici ci-dessous le point de vue sur le rachat de Corsair par un salarié du groupe :

Le groupe Dubreuil a largement distribué à la presse un projet très attractif donnant naissance au premier Pôle Aérien Français privé derrière Air France.

Le groupe a répété qu’il n’y aurait aucun plans social, que la marque Corsair, son produit, ses lignes et ses effectifs seraient maintenus. Des synergies et une meilleure gestions de nos vols communs donneraient aux deux compagnies de quoi absorber tout ça…

– Magnifique!

Oui enfin sauf qu’au passage la Direction Technique (ceux qui réparent les avions) et la Direction de l’Exploitation (ceux qui programment les vols, les navigants, toute la machinerie quoi..), soit déjà beaucoup de monde seront « filialisés », comprendre externalisés, et tout ça sans volet social avec les doublons???
Premier hic!

Mais surtout voilà qu’en décembre 2016, arrive le tout beau tout neuf Airbus A350, dernier cri que même Air France n’aura pas encore, le premier livré d’une commande de 11 de ces superbes avions – sur lequel je rêve personnellement de voler un jour – passée par le groupe Dubreuil.

– Arrêtez, stop! Mais c’est trop beau!!! Bin alors pourquoi z’êtes pas contents, j’comprends pas? Ça c’est bien la France!

Alors voilà, figurez vous qu’en 2017 (dans juste deux ans), une nouvelle Compagnie sera créée par le groupe pour exploiter ces 11 nouveaux et superbes avions, bin non c’est pas Corsair et Air Caraïbes qui les auront en fait! DTC!

Non, au fur et à mesure que les avions vieillissant des deux compagnies, Corsair (5 avions à partir sur 7) et Air Caraïbes (3 sur 5), sortiront de leurs flottes, les nouveaux avions arriveront dans la nouvelle compagnie qui « opérera leurs lignes au profit des deux marques ».

– Bon et bien j’imagine que les navigants des deux compagnies seront passées sur la troisième au fur et à mesure qu’elle reprendra leur activité, c’est logique!

Et non, car cette compagnie sera « le moyen de partir d’une page blanche » et que pour y entrer, il faudra laisser à la porte après 15 à 35 ans de métier dans sa compagnie, son contrat, son ancienneté, son grade, ses conditions salariales et même passer des sélections!!!! Et oui aucune garantie donc de réussite et pour marquer le coup, et être bien certains que vous ne soyez pas des nôtres, vous devrez tous prétendre d’un niveau d’anglais TOEIC 850 (pour desservir les Antilles quand Air France qui dessert le monde entier ne demande que 700!)

Pour ceux qui entreront les conditions seront au minimum réglementaire et la productivité au maximum (soit 850h de vol par ans contre 700 aujourd’hui)

Pour ceux qui entrent donc, car pour ceux qui ne feront pas l’affaire, rien est prévu. Non on vous l’a dit, pas de plan social! Et que deviennent Corsair et Air Caraïbes après 2017, avec deux avions chacune, sansplan de remplacement et siphonnées de leurs lignes?
Et bien c’est là tout le problème, rien n’est dit, rien est prévu dans ce superbe projet… mais nous le savons tous bien.

Le but de cette manœuvre est juste de créer une nouvelle compagnie en supprimant deux concurrentes et en imposant à leurs 3000 salariés de renoncer à l’ensemble de leurs acquis.

Pas étonnant lorsque l’on sait que notre futur patron sera Marc Rochet, fossoyeur de la compagnie Air Lib sur la mort de laquelle il créa… Air Caraïbes. (Qui connaîtra elle aussi bientôt le même destin funeste)

Voilà les raisons pour lesquelles, l’ensemble des corporations, pilotes, stewards et hôtesses, personnels sol, cadres, seront en grève du vendredi 27 février au dimanche 1er mars.

Ce projet de rachat comporte « en l’état » beaucoup trop d’incertitudes et de menaces sur tous nos emplois, nous ne le jugeons pas acceptable.

Nous sommes tous très attachés à cette compagnie dans laquelle nous nous sommes tous énormément engagés depuis bien longtemps, nous avons tous su montrer au cours des années et des transformations que nous savions faire des efforts et acceptions le changement sans jamais perdre notre satisfaction client record, le client, nôtre métier, ceux qui ont déjà voyagé avec nous savent de quoi je parle 😉
Mais on ne va pas la laisser mourir et mourir avec elle au moment où tous nos efforts portent leurs fruits et où Corsair redevient performante!

Notre actionnaire actuel, conformément à ses engagements, devra poursuivre ses recherches d’un nouveau repreneur et assurer en attendant le renouvellement de notre flotte ou le groupe Dubreuil apporter davantage de perspectives de développement pour Corsair et de garanties pour nos emplois et nos acquis.

Source : www.pnc-contact.com