Coups de sabre aux urgences de Cayenne

Vues : 73

Dans la nuit de samedi à dimanche dernier une bagarre qui a commencé à Macouria, s’est poursuivie aux urgences de l’hôpital de Cayenne.

Les individus auraient commencé à se battre au cours d’une fête de famille. Les sapeurs-pompiers sont intervenus pour secourir trois hommes blessés, qu’ils ont conduits à l’hôpital de Cayenne. Ils les ont conduits à l’hôpital. L’histoire aurait pu s’arrêter là mais voilà qu’un petit groupe a suivi les secours jusqu’aux urgences. Les hostilités ont repris à l’intérieur de l’établissement hospitalier. L’un des trois blessés a été pris à partie et a reçu plusieurs coups de sabre, nécessitant des soins importants. Son état est encore préoccupant même si son pronostic vital n’est pas engagé. La victime, dont l’état s’est aggravé, a été admise en réanimation.

Suite à ces faits d’une extrême violence les policiers sont intervenus. Ils ont réussi a interpellé trois protagonistes qu’ils ont placé en garde à vue. Les auditions du personnel des urgences et la vidéo-surveillance devraient permettre aux enquêteurs de mieux comprendre le déroulement des faits.

Du côté de l’hôpital Andrée-Rosemon, la direction de l’établissement condamne ces violences. Le personnel est choqué. Une cellule de soutien psychologique a été mise en place pour recevoir le personnel. Une réunion extraordinaire du comité d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail (CHSCT) a eu lieu hier pour évoquer les conditions de sécurité nocturne aux urgences de Cayenne. Suite à cette réunion des mesures ont été prises. Le nombre de vigiles devrait augmenter. Ils interviendront en termes de prévention et d’alerte, même s’ils ont droit à la légitime défense comme tout à chacun. Les accès des urgences seront restreints aux patients ainsi qu’aux accompagnants uniquement dans les cas où cela s’avère nécessaire. Le périmètre de sécurité sera également revu.

A.G