Crash d’hélicoptère au Lorrain : « an péké pléré ba an initil ki téka poizoné mwen »

Vues : 28

[Mise à jour du 16 mars 2012]

Ce vendredi 16 mars 2012 un nouveau crash d’hélicoptère d’épandage a eu lieu à Basse-Pointe en Martinique. Le pilote est indemne avec quelques blessures légères. L’appareil est complètement détruit. C’est le second accident de ce type en moins d’une semaine. Il y a comme un « Natural mystic » dans l’air !

[Article du 14 mars 2012]

Luc Chassary, pilote professionnel, âgé de 43 ans a trouvé la mort dans le crash de son hélicoptère, au Lorrain, pendant qu’il effectuait une opération d’épandage au quartier Maxime le 12 mars.

Voici quelques commentaires récoltés sur facebook après l’annonce de l’accident :

 

an péké pléré ba an initil ki téka poizoné mwen, tou lé jou anté ka prié pou bondjé fé-y rété trantchil

Qui sème la mort récolte l’enfer….

Un accident c’est toujours triste et regrettable… Qu’il se produise sur la route, dans l’eau ou dans le ciel ! Mais, chacun choisit son chemin et les éventuels risques…. Quand tu sèmes la mort sur les terres d’un peuple noir que la  » Civilisation Supérieure  » a décidé, coûte que coûte, d’exterminer – avec la bénédiction du Préfet de la République sarkoziste – , tu dois aussi te protéger des foudres de Dieu !!!

Mais, Bon Dieu, qui a dit que ce pilote d’hélico – contre lequel je ne nourris aucune animosité – ne pratiquait pas son métier avec passion, qui pense, une seule fois, que son brutal décès n’est pas bien triste et une lourde peine pour les siens et ceux qui le connaissent ? Il faut comprendre ce que j’écris quand je dis que cet accident faisait partie des risques du métier que le défunt savait assumer. Je compatis à sa brusque disparition, à la tristesse des siens… Mais, quand, par ailleurs, je constate que certain(e)s pleurent cette mort, je me demande si, de même, on pense une seule fois à la mort – en puissance infinie – que ces hélicoptères du mal sèment sur les terres Martiniquaises déjà empoisonnées depuis des lustres par des produits chimiques toxiques qui attaquent impunément la santé des Nègres Martiniquais qu’ils soient enfants, adolescents, adultes ou du 3ème Âge ? J’ai déjà bien compris que la vie de milliers de nègres ne vaut rien face à celle d’un blanc, mais, quand-même, un peu de pudeur, de retenue… Certes, un pilote est mort et ça frappe les esprits et les nègres sont debouts, vivants, oui, mais pour combien de temps et leurs décès ne seront point du tout spectaculaires, on ne s’en rendra même pas compte et  » ils crèverons comme des chiens  » ! Normal puisqu’ils ne font pas partie de la Civilation Supérieure des Guéant, Sarko et autres ordures racistes UMP…
Pour la petite histoirre, le  » raciste  » – pour certains – qui vous parle est BLANC, a une maman Z’OREILLE jamais venue aux Antilles et un Grand Père paternel BEKE !

I dont hate the player I hate the game…

Ils sont entêtés. DIEU a ordonné.