CTM : La dernière plénière de l’année 2017 a permis d’injecter 22,5 millions d’euros dans l’économie locale

Vues : 816

La dernière plénière de l’année 2017 témoigne de la poursuite soutenue des interventions de la CTM dans le domaine économique et social

Au total, les décisions prises lors de cette plénière ont permis d’injecter 22,5 Millions d’Euros dans l’économie locale

Réunis en plénière les 19 et 20 décembre 2017 sous la présidence de Claude Lise, Président de l’Assemblée de Martinique, les élus de l’Assemblée ont examiné 78 dossiers dont le vote de la Décision modificative n°4 de l’exercice 2017.

Cette plénière, des 19 et 20 décembre 2017, comporte des interventions et soutiens nombreux dans le domaine économique et social avec la confirmation de la montée en puissance de la consommation des Fonds Européens.

A ce titre un point a été fait par le Président du Conseil Exécutif sur la bonne gestion des Fonds Européens par la Collectivité Territoriale de Martinique.

De 2% de crédits programmés en 2015, soit 9 700 000 €, nous sommes passés en novembre 2016 à 10% de crédits programmés, soit 48 600 000 Millions d’€ et au 18 décembre 2017 à 28% de crédits consommés, soit 143 000 000 millions d’€.

Nous arrivons aujourd’hui à un montant de 31 200 000 M€, soit + 8% de l’objectif fixé par la Commission Européenne.

Cette plénière a également porté sur de nombreux dossiers importants qui touchent divers domaines d’activité, que ce soit dans l’Education, l’Economie, (agriculture, transport, BTP..) l’Aménagement du Territoire, l’Environnement, la Santé, le Social, mais aussi le Logement social, le Sport et la Culture.

La question du couplage de la sucrerie SAEM-PSRM du Galion avec la Centrale Albioma Galion 2 a fait l’objet d’un grand débat entre les élus qui ont exposé leur point de vue sur ce dossier en évoquant à la fois, la nécessité de permettre la bonne marche de la campagne sucrière 2018 et la nécessité de garantir la protection de la santé des martiniquais.

Quelques chiffres :

· Logement social : Garanties d’emprunt d’un montant global de 12,35 M€ à la SIMAR et à OZANAM pour la construction de 351 logements sociaux dans les communes de Fort-de-France, François, Sainte-Marie et Saint-Joseph.

· Fonds Européens : Attribution d’aides à 11 dossiers dans les domaines de banane, de la pêche et de l’aquaculture, de la canne à sucre, du social, de l’industrie (brasserie Lorraine) et pour le renforcement de la capacité d’instruction Feader de la Direction de l’agriculture (DAAF) ; soit 92,9 M€ de l’Union européenne et 271 390,97 € de la CTM.

· Octroi de mer : Mise à jour des tarifs d’octroi de mer de Martinique 2017, un exercice d’harmonisation devenu un rdv annuel pour la CTM.

Les élus ont voté l’actualisation des exonérations des droits d’octroi de mer pour les importations de biens (total de 17 M€ en 2016),

. pour les secteurs de la dialyse, de l’anatomo-cytopathologie, le traitement et la distribution de produits sanguins, des hôpitaux, des activités d’incendie, de secours et de sauvetage en mer

. pour les secteurs de production de l’agriculture et de la pêche, des industries extractives, des industries manufacturières, de la production d’électricité et de gaz et d’eau, d’assainissement, de gestion des déchets et de dépollution

Pour mémoire, la recette globale d’octroi de mer a été de 263,8 M€ en 2016.

En 2016, la CTM a consenti aux différents secteurs d’activité un soutien économique sous forme d’exonérations de 23,8 M€.

· Commande publique : La somme des commandes passées en matière de marchés publics et d’accords-cadres sur la récente période du 17 Octobre au 15 Novembre 2017, s’élève à 3 946 720,52 € TTC, portant le montant depuis le début de l’année 2017 à 93,2 M€

· L’Aide aux communes (ACTC) débloquée pour le programme 2016 a concerné 115 dossiers pour des opérations représentant un engagement de la CTM de 11 709 565,52 € pour un volume global d’investissement de l’ordre de 42 581 713,54 € en faveur des territoires compte tenu des financements croisés d’autres origines.

Enfin, à l’occasion du débat sur la décision modificative n° 4 de l’exercice 2017, le Président du Conseil Exécutif de la Collectivité Territoriale de Martinique a communiqué les résultats d’un audit financier de l’ancienne région et de l’ancien département de la Martinique par le cabinet Michel Klopfer (Paris). Dans la synthèse on lit notamment :

« En reconstituant sur les 7 derniers exercices un compte consolidé de l’ancienne Région et de l’ancien Département, on constate une détérioration très sensible de la situation entre 2009 et 2015 avec une division par plus de deux de l’épargne brute de 148 M€ à 63 M€ et une dette qui a été majorée de plus de 60% de 369 M€ à 596 M€. En conséquence la capacité de désendettement a dérivé de 2,5 ans en 2009 à 9,5 ans en 2015, passant donc d’une situation qui était globalement dans la moyenne aussi bien des départements que des régions à une situation proche de la première zone d’alerte (…) ».

Sources : CTM


1 commentaires :

  1. Timoun

    qui croire AMJ ou la cour des comptes ?? Moi je préfère croire a l’impartialité de ce dernier qui dit que l’ancienne majorité avait laissé un excédant.

    Vu le comportement d’AMJ il n’y a aucun doute sur son manque d’objectivité.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *