CTM : Le directeur de cabinet de la Région demande un rectificatif à Martinique 1ère

Vues : 369

Suite aux courriers de la présidente du conseil régional, révélés au public lors du Gran Sanblé la semaine dernière, les deux exécutifs ont décidé de réagir à la polémique sur « la hiérarchie entre département et région introduite par le gouvernement. »

Mais dans le journal de ce mardi 15 septembre, il a été affirmé que l’amendement a été introduit par l’actuel président de région, Serge Letchimy. Dans un courrier rendu public sur son Facebook, le directeur de cabinet, Jean-François Lafontaine demande un rectificatif à la rédaction de Martinique 1ère :

Mr. Alain PETIT
Rédacteur en Chef de Martinique Première télévision.

Monsieur le rédacteur en chef,
Je prends connaissance comme de nombreux martiniquais dans votre édition du journal de 19h du mardi 15 septembre 2015, d’un sujet faisant état d’un différend entre les deux collectivités Conseil Général et Conseil Régional sur la mise en place de la CTM.
Ce reportage, images à l’appui, trouve son fondement dans un meeting du Mouvement Indépendantiste Martiniquais qui s’est tenu à Rivière-Pilote le vendredi 11 septembre.

Durant ce meeting, un courrier de la présidente du Conseil Général datant du 22 juillet a largement meublé l’ordre du jour de cette réunion politique de propagande.
Ce courrier, dans lequel Josette Manin, Présidente du Conseil Général, s’inquiète très légitiment d’une préséance qui aurait été établie par un amendement entre l’encadrement Région et Département dans la mise en œuvre de la fusion en Collectivité Unique à venir.

Ce reportage me semble dénué de toute déontologie pour les raisons suivantes :
• Le présentateur de service Serge Bilé fait état dans les titres « des postes qui seraient raflés par les cadres du Conseil Régional au détriment des cadres du Conseil Général », sans en apporter aucune preuve.
• L’illustration qui suit, réalisé par Dominique Legros, fait la part belle à une polémique purement politicienne tenue par les acteurs du « Gran Sanblé » du Mouvement Indépendantiste Martiniquais tenu le 11 septembre dernier.
• Serge Bilé soutient, de manière erronée, que cet amendement a été « déposé par Serge Letchimy », insinuant de ce fait une déloyauté de Serge Letchimy à l’égard de Josette Manin
• Le parti pris du sujet, tant par le présentateur que par le sujet qui l’illustre, est sans équivoque.

On ne peut que s’indigner contre de telles pratiques à charge contre les actuelles majorités des 2 collectivités qui s’activent au quotidien à conduire cette fusion dans la sérénité la plus totale. On ne peut que s’indigner contre ces pratiques destructrices, malveillantes et complètement contraires à celles mises en œuvre depuis 4 années par les deux exécutifs et visant à construire dans l’apaisement et la confiance des agents des 2 collectivités, ce grand tournant institutionnel voulu par les martiniquais en 2010.

Quand bien même certaines clameurs populistes font rage et pourraient mettre en cause l’objectivité de certains, je me défends de croire que cette télévision publique ne soit plus en capacité de satisfaire à sa mission première qui est d’informer en toute impartialité.

Toujours dans le souci de fournir une information fiable, vérifiée et de qualité, je souhaite vivement qu’un rectificatif, rétablissant les vérités élémentaires sur ces faits, soit apporté.

Restant à votre disposition, je vous prie de recevoir Mr. Le Rédacteur en Chef, mes meilleures salutations.

Jean François Lafontaine
Directeur de cabinet- région Martinique


1 commentaires :

  1. Nicolas

    Ces gens auront , un jour ou l’autre, un grave problème de conscience. Et dans ce pays, magico-religieux, ils diront, qu’ont leur a jeté un sort. Ceci dit, je commence à avoir peur pour mon pays. Quand, nous ne savons plus à qui faire confiance. Tant , les hommes, en haut de l’échelle, montrent, sans vergogne, leur pouvoir. En se moquant éperdument du petit peuple qui, lui subit.Que peut espérer celui-ci? Rien. Il est écrasé par les impôts.Il est contraint de respecter les règles et les lois du pays.Car, il est éduqué. Et même si celle-ci lui ferait défaut, il serait puni et rejeté par ses pairs. Alors que nos élites, instruits et détenant un semblant de pouvoirs, pensent, à tort,’être au-dessus des lois. Et, ils sont adulés. Il est temps que cela cesse…………….

Les commentaires sont fermés