Dans son livre « La Femme » Audrey Pulvar dénonce le sexisme des sociétés

Vues : 351
pulvar-c-news

Féministe à 200%. Audrey Pulvar se confie dans le magazine en ligne La Parisienne : « Nous baignons dans un bruit général sexiste ».

audrey-pulvar-c-news

Audrey Pulvar, journaliste et écrivaine publie un livre d’Art, sobrement intitulé « La Femme ». Le décor est vaste, Audrey Pulvar s’inspire de l’Histoire de l’Art pour analyser la place réservée aux femmes, de la fin du 16ème siècle à nos jours. Des meubles, des objets, ces femmes lascives sont des femmes de petites vertus, nous sommes avant le XIXème siècle, ce sont les tableaux du peintre de la Renaissance Pierre Paul Rubens (1577-1640) ou de l’impressionniste Edgar Degas.

La revalorisation du corps féminin commence à prendre forme avec plus de tendresse. La beauté de la femme se dessine dans les ateliers des peintres et sculpteurs français, comme Gustave Courbet (1819-1877), Edouard Manet ou Paul Cézanne.

c-news-5-pbk

Et puis les femmes créent et sculptent des chef d’œuvres. Elle évoque deux artistes de génie, Camille Claudel (1864-1943) dans l’ombre de son mentor et amant Auguste Rodin, et la plasticienne, proche des mouvements féministes de son époque, Louise Bourgeois.

Dans les colonnes du journal, la journaliste martiniquaise, Audrey Pulvar pointe du doigt le sexisme dans notre société contemporaine. La présentatrice de Dimanche politique sur I-Télé, témoigne de cette banalisation du corps féminin dans la pub, des discours disgracieux dans les entreprises, des discriminations sexistes dans les cours de récréations. Audrey Pulvar estime « qu’il faut systématiquement contrer les attitudes sexistes infériorisantes pour les femmes ».

c-news-2

Au cours de cet entretien, l’écrivaine indexe l’hypocrisie générale sur la nudité féminine. C’est l’exemple des Femen nues qui scandalisent avec leurs seins nus quand la publicité dans les rues, dans les médias consomment à volonté la beauté des femmes, corps presque dénudé, lèvres, galbes et jambes.

pulvar

Il n’est pas question de s’arrêter dans cette lutte anti-sexiste, Audrey Pulvar en est convaincue «  Rien n’est acquis, je ne laisse rien passer. Quand on s’arrête de se battre pour le droit des femmes , on ne fait pas du surplace, on recule ».

« La Femme » est un livre d’Art écrit par Audrey Pulvar. Aux Editions Flammarion

Dorothée Audibert-Champenois/Fbook C’news Actus Dothy
PhotoL’Express/C’news Actus