Décès de Michel Renard (1924-2015)

Vues : 209

Michel Renard s’est éteint à l’âge de 91 ans. Il est décédé hier matin chez lui au Marigot. Il a été le maire de cette commune de 1947 à 1995 et également député de la Martinique de 1986 à 1988.

« C’est avec une grande tristesse que je viens d’apprendre le décès de Michel RENARD, un homme politique de caractère, intègre, lucide et visionnaire. Une grande figure de la politique locale qui a su servir la Martinique avec droiture!

Au nom du Cercle Démocratique de Martinique, qui lui avait rendu hommage lors de son 90ème anniversaire et en mon nom propre, je tiens à exprimer mes plus sincères condoléances à sa famille et à ses proches en ce moment douloureux ». Johan GAUDOUX Président du Cercle Démocratique de la Martinique

 

Michel Renard, était enseignant de profession. Il a été élu maire du Marigot en 1947 à l’âge de 23 ans. Il devient alors le plus jeune maire de France et de l’histoire de la Martinique. Son jeune ne l’empêche d’être un homme politique de caractère. Ses opposants politiques le surnommaient « Shérif » car selon les rumeurs, il marchait avec une arme à feu dans sa poche pour se protéger de ses adversaires.

Il crée le SIATNO, qui devient le SIVMANO en 1975 et par la suite la Communauté de communes du Nord Martinique en 1995. Il sera le président du SIVMANO durant plusieurs années. Michel Renard est également à l’origine de la création du Parc naturel de la Martinique et du syndicat des Eaux du Nord Atlantique (S.C.N.A.).

Pendant de nombreuses années il occupa également un rôle de tout premier plan au sein du mouvement gaulliste local. Il est secrétaire départemental de la fédération RPR de la Martinique de 1977 à 1987. Aux élections Législatives de 1978, Michel Renard se présente contre Aimé Césaire, le Député sortant. Aux premières élections Régionales de 1983, Michel Renard est tête de liste de « L’union départementale ».

Aux législatives de 1986, il est élu député de la Martinique, poste qu’il occupera jusqu’en 1988. Il siégera dans le groupe RPR à l’Assemblée Nationale. Mais déçu par le comportement de certains élus de Droite, Michel Renard prend ses distances avec le RPR et fonde le 7 avril 1991 son propre parti politique le mouvement. Aux Municipales de 1995, il perd les élections municipales face au candidat de gauche, Ange Lavenaire.

A.G