Démantèlement de l’UAG : la Martinique dénonce un coup d’état

Vues : 9

crise-uag-martinique-denonce-

Depuis l’annonce de la mise en place de l’Université de plein exercice en Guyane, la confusion et la déception règne en Martinique. A l’instar du Président du Conseil régional, Serge Letchimy, la présidente de l’UAG Corinne Mencé-Caster dénonce une absence de concertation et de consultation des instances décisionnelles dans cette procédure.

L’ensemble de la communauté étudiante du campus de Schoelcher et leur professeurs ont d’ailleurs manifesté leur mécontentement en s’insurgeant radicalement contre cette décision, même s »ils disent respecter le choix des guyanais : mobilisation à la Région pour obtenir le soutien politique du président et des élus le mardi 12 novembre, organisation de la manifestation « 3 pays, une seule jeunesse » et d’une opération molokoy du campus à la Préfecture ces mercredi 13 et jeudi 14 novembre pour manifester contre la partition de l’université. La Présidente de l’UAG, quant à elle, se rendait dans le même temps au Campus de Fouillole pour rencontrer les élus et les différentes instances de l’université et faire le point sur la situation en Guadeloupe.

Corinne Mencé-Caster a été reçue au ministère de l’Enseignement supérieur à Paris par Geneviève Fioraso, ce mercredi, accompagnée d’une délégation de cinq personnes dont Olivier Pulvar, chargé de la communication et Marie-Joseph Aglaé, chargée des affaires juridiques et contentieuses pour amorcer les négociations. Nous sommes en attente des conclusions de cette rencontre.

Photo : Génération Région Martinique