Dengue : Bachelot et Penchard se rendent en Martinique et en Guadeloupe

Vues : 53

dengue-L'armée-lutte-contre-l'épidémie-dessin-François-Gabourg

Les ministres de la Santé et de l’Outre-mer, Roselyne Bachelot et Marie-Luce Penchard, se rendront vendredi aux Antilles « pour constater la mise en œuvre des diverses mesures de lutte contre l’épidémie » de dengue, a annoncé mercredi Matignon.

La dengue est une maladie virale transmise par les piqûres d’un moustique (Aedes aegypti), pour laquelle il n’existe ni vaccin, ni traitement spécifique, la dengue a provoqué 13 décès en Martinique, confrontée à la circulation de deux (DEN1 et DEN4) des quatre sérotypes, et cinq en Guadeloupe, où un seul (DEN1) a été observé.

Les deux ministres arriveront vendredi en Martinique (fin d’après-midi) et se rendront samedi à midi en Guadeloupe avant de regagner Paris dans la soirée.

Dans un communiqué publié à l’issue d’une réunion interministérielle sur la question, Matignon ajoute que le Premier ministre a demandé que soient étudiées « les conditions de mobilisation des volontaires du service civique » pour des « missions » de « sensibilisation » des populations locales.

Les présidents des conseils régionaux de Guadeloupe et Martinique, Victorin Lurel et Serge Letchimy, avaient demandé à la ministre de la Santé l’activation « sans délais » des dispositifs de service civique pour lutter contre la destruction des gîtes larvaires de moustiques, vecteurs de la dengue.

« Le Premier ministre salue l’engagement des autorités nationales et locales, ainsi que l’action menée sur le terrain par les professionnels de santé et les personnels impliqués dans la lutte anti-vectorielle », poursuit Matignon.

Soulignant les mesures déjà prises pour lutter contre l’épidémie, les services du Premier ministre soulignent que « des financements complémentaires » ont été attribués localement « afin de poursuivre et d’intensifier les campagnes de sensibilisation et de prévention ».

Des personnels militaires (69 personnes) ont été mobilisés pour « renforcer les opérations de démoustication et de destruction des gîtes larvaires », notamment dans les écoles, avant la rentrée scolaire prévue le 3 septembre.

« Le Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA) a été saisi afin de permettre la diffusion de messages de prévention durant les semaines à venir », ajoute le texte, qui rappelle aussi que « des personnels militaires » ont été mobilisés pour « renforcer les opérations de démoustication et de destruction des gîtes larvaires ».

Particulièrement virulente, l’épidémie de dengue qui sévit depuis février aux Antilles a déjà touché 26.000 personnes en Martinique  et 33.OOO en Guadeloupe.

Les seuls moyens de combattre cette maladie virale reposent donc sur la lutte contre les insectes qui la transmettent et la protection individuelle (moustiquaire, répulsifs…).

Source : AFP / Agence France Presse

Dessin : François Gabourg