Depuis le décès d’Alain Rapon les hommages se succèdent

Vues : 784
alain-rapon-2

Depuis l’annonce du décès d’Alain Rapon le vendredi 25 décembre au Robert, les hommages se succèdent.

Johan Gaudoux, président du Cercle Démocratique de la Martinique, salue « ce sportif qui savait faire de l’intérêt du peuple martiniquais sa priorité« .

Eugène Larcher, Président de l’Espace Sud, rend hommage au « militant politique de conviction » qu’était l’ancien président de la ligue de football de Martinique Alain Rapon.

Alfred Monthieux, maire du Robert, regrette la disparition d’un « homme engagé pour la promotion de la jeunesse martiniquaise« . 

C’est avec une grande tristesse que nous avons encaissé le décès d’Alain RAPON, ce Vendredi 25 Décembre 2015. Le Cercle Démocratique de la Martinique tient à rendre un vibrant hommage à cet homme politique, cet éducateur, cet écrivain, ce sportif qui savait faire de l’intérêt du peuple martiniquais sa priorité.

La Martinique regrettera un homme de convictions et un homme d’actions au grand coeur, au service de son territoire.

Au nom de militants et sympathisants du Cercle Démocratique de Martinique et en mon nom propre, je tiens à exprimer mes plus sincères condoléances à sa famille et à ses proches.

Johan GAUDOUX Président du CDM

 

J’ai appris avec tristesse la nouvelle du décès d’Alain Rapon.

Il laissera le souvenir d’un homme engagé au service de la Martinique, et notamment de la jeunesse martiniquaise. Ce fut le cas au sein de l’Education nationale, mais aussi à travers ses responsabilités d’éducateur sportif et de dirigeant du football martiniquais, qui lui ont permis de promouvoir une certaine idée de la femme et de l’homme martiniquais.
Je salue aussi le militant politique de conviction, au service de sa commune de Trinité, du Nord et de la Martinique dans son ensemble. Je n’oublie pas l’homme de culture, dont chacun appréciait, par ailleurs, la grande courtoisie.

Au nom des élus de l’Espace Sud, je présente à sa famille et à ses proches mes sincères condoléances. J’exprime également ma solidarité au président et à l’ensemble des élus de Cap Nord Martinique. »

Eugène LARCHER
Président de l’Espace Sud

 

Alain RAPON a choisi un lieu passant de sa ville d’adoption, la route nationale traversant le Robert, pour tirer sa révérence ce 25 décembre, jour de fête, de partage et de solidarité.

L’annonce de son décès s’est rapidement répandue et brutalement la douleur, la peine, la tristesse ont envahi les cœurs des robertins qui garderont d’Alain le souvenir d’un homme engagé pour la promotion de la jeunesse martiniquaise.

Le sport en général et le football en particulier, l’enseignement, la littérature, la politique, les relations humaines, autant de domaines exploités pour délivrer ses messages d’Amour, de Respect, et de Travail… (A.R.T.) qui fut d’ailleurs le slogan de sa dernière campagne électorale à Trinité.

En mon nom personnel et en celui de tous les robertins, j’adresse à son épouse Francine, ses enfants, sa famille et ses proches, de très sincères condoléances et l’assurance de notre soutien.
« Le malheur de l’avoir perdu, ne doit pas nous faire oublier, le bonheur de l’avoir connu »

Alfred Monthieux
Maire du Robert

 

Nous apprenons avec stupeur et une énorme tristesse la disparition soudaine d’Alain RAPON, Martiniquais d’une grande conviction et très investi dans l’action éducative tant institutionnelle qu’associative. Sportif et dirigeant sportif de haut rang, homme de lettres, il a su faire preuve d’une ouverture d’esprit plaçant ses actions au-dessus des clans et invitant dans ses écrits à une élévation de la pensée pour construire la Martinique.

Nous présentons à sa famille et à ses proches nos sincères condoléances.

Serge Letchimy, Député de la Martinique

Photo : Politiques Publiques