Des ados hospitalisés suite au « Jeu du piment »

Vues : 3125

Lieu de ce jeu dangereux : les cours de récréation de toute la France. Il est apparu depuis quelques semaines maintenant et se propage à toute vitesse. Ce sont essentiellement les collégiens qui se livrent à ce jeu qu’on peut qualifier de cruel.

La gendarmerie a lancé une alerte et un message de prévention sur sa page facebook. Car ce « jeu du piment » se développe de façon virale.

Et les conséquences ne sont pas anodines pour les victimes qui reçoivent des projections dans les yeux ou dans la bouche. Le principe est le suivant : des élèves arrivent au collège avec des piments, les ouvrent et les envoient sur leurs camarades. Les conséquences peuvent être très douloureuses pour ceux qui reçoivent les projections.

Les piments provoquent brûlures et irritations lorsqu’ils sont mis en contact avec la peau, les yeux ou les muqueuses. Plusieurs collégiens ont déjà été blessés il y a quelques jours. Certains avaient volontairement écrasé le piment sur leur joue ce qui avait provoqué des brûlures

Mise en garde de la gendarmerie

Le problème est suffisamment grave pour que la gendarmerie s’en empare. Elle a effectivement posté un message de prévention sur sa page facebook. Voici ce qu’on peut lire sur la page des gendarmes d’une région de France :

La prévention restant la méthode la plus efficace pour enrayer ce phénomène, il est nécessaire de parler ouvertement avec nos jeunes de la dangerosité de ce genre de pratique.
SOYEZ VIGILANT !

Après le jeu du foulard, celui du briquet, ou encore du blue whale challenge, voilà maintenant le jeu du piment. On espère qu’il s’arrêtera aussi vite qu’il se propage.


2 commentaires :

  1. FIER d'être MARTINIQUAIS

    SI LE SYSTEME FRANCAIS DE MERDE ETAIT SEVERE SUR LES MINEURS COMME SUR LES ADULTES, CE GENRE DE CONNERIE NE SERAIT PAS ARRIVER

    SI MON ENFANT A ETE VICTIME DE PROJECTION DE PIMENT ALORS QU’IL EN A RIEN DEMANDER A Y PARTICIPER ET BEN MWEN KA PETE LES DÉ BRAS DU JEUNE SUSPECT ET MWEN KA FÈ MANGER 5 PIMENTS AN

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *