Des collégiens au cœur de l’action lors un entraînement sur une frégate de surveillance

Vues : 141

Jeudi 15 septembre 2016, 24 collégiens et 2 enseignants du collège des Trois-îlets ont eu la chance de pouvoir embarquer pour une journée d’exercices à la mer à bord de la frégate de surveillance Germinal.

forces-armees-aux-antilles-o

Déployé au large des côtes martiniquaises pour trois journées d’entraînements opérationnels, le Germinal a accueilli en parallèle de ces activités des jeunes de 3e. Pour la capitaine de frégate Michael Vaxelaire, commandant la frégate « faire découvrir nos missions et nos métiers auprès d’une population française, qui finalement connaît peu la Marine nationale d’une part mais plus largement les richesses et risques maritimes, est un enjeu primordial. Ayant des relations fortes avec la ville et la mairie des Trois-îlets, nous avons proposé d’embarquer une classe de collégiens pour leur faire découvrir pour quelques heures la vie de marin. L’équipage étant en entraînement individuel, les jeunes ont pu suivre un exercice sécurité qui nous permet de lutter contre un incendie à bord, ainsi qu’un exercice de visite avec mise en œuvre de notre hélicoptère embarqué et mise à l’eau de nos embarcations, comme nous pourrions le faire dans le cadre de la lutte contre le narcotrafic en mer des Caraïbes par exemple ».

forces-armees-aux-antilles-a

« Cette découverte métiers s’inscrit à la fois dans le cadre du parcours avenir mais également de l’enseignement de la Défense» explique Madame Artigot, professeur d’histoire-géographie et d’enseignement moral et civique. « Etre « sur le terrain » comme disent les militaires, c’est une meilleure façon d’enseigner aux jeunes. De la théorie à la pratique, cette journée à bord du Germinal est très concrète et donc moins abstraite qu’en cours, et bien mieux assimilée in fine ».

forces-armees-aux-antilles

Adeline, 15 ans, mais également Laurie, Maëlle et Mia de 14 ans ont toutes appréciés cette journée pas comme les autres. « Ce n’est pas tous les jours que l’on peut voir comment vivent et travaillent les marins » explique Adeline, particulièrement marquée par l’entraînement de l’équipe de visite à la fouille d’un navire suspecté de trafic de stupéfiants. Pour Maëlle, « c’est le décollage de l’hélicoptère que j’ai trouvé le plus impressionnant. Je ne savais pas qu’on pouvait être pilote dans la Marine nationale ». Mia quant-à-elle souhaite devenir infirmière militaire. « Je voulais déjà exercer ce métier avant. Avec cet embarquement, je confirme totalement cette vocation ». « Moi je ne sais pas encore, j’hésite entre médecin militaire et agent des douanes » indique Laurie, « mais ce qui est sûr, c’est que ce milieu cadré me plaît ».

forces-armees-aux-antilles-r

Les unités de la Marine nationale aux Antilles ont pour mission de faire respecter les intérêts de l’Etat sur les espaces maritimes éloignés de la métropole relevant de la juridiction française. En menant des opérations de surveillance du trafic maritime, de lutte contre le trafic des stupéfiants, de sauvetage de vies humaines en mer, de police des pêches ou encore d’aide humanitaire lors de catastrophes naturelles, les unités de la Marine nationale aux Antilles assurent la protection de la population et la préservation des ressources en mer des Antilles.

forces-armees-aux-antilles-p

Les FAA garantissent la protection du territoire national et animent la coopération régionale depuis les départements de la Martinique et de la Guadeloupe. Elles constituent un dispositif interarmées de premier plan sur le théâtre Caraïbe, en coordination avec les forces armées en Guyane. Les FAA conduisent trois missions principales : l’action de l’État en mer sous l’autorité du délégué du Gouvernement pour l’action de l’État en mer (DDG AEM) afin de combattre efficacement le narcotrafic en mer et de coordonner la mise en œuvre des plans d’urgence en mer, l’assistance aux populations en cas de catastrophe naturelle et la coopération internationale et inter-administration.

Repère :

La ville des Trois-Îlets est particulièrement active dans le cadre du lien armée-nation. Grâce notamment à l’implication de son conseiller Défense, la commune et ses établissements scolaires participent par exemple chaque année aux commémorations du 8 mai, du 18 juin et du 11 novembre, dans le cadre notamment du devoir de mémoire.