Des études facilitées entre la Martinique et le Canada

Vues : 393

La rectrice de l’académie de la Martinique, Catherine BERTHO LAVENIR, a effectué une visite officielle au Canada du 26 au 30 octobre 2015. Cette visite a consisté à la fois en la signature de la première convention de coopération éducative entre la Martinique et les provinces du Québec et de la Mauricie et à des visites institutionnelles.

Au cours de cette visite officielle, la délégation de la Martinique, composée de la rectrice et de la déléguée académique aux relations européennes, internationales et à la coopération, a visité plusieurs établissements mauriciens (CEGEP de Trois-Rivières et de Shawinigan, Collège Laflèche, UQTR, Centre de formation mauricien). Au cours de ces visites, la rectrice a pu échanger avec les équipes éducatives canadiennes et avec des étudiants martiniquais inscrits à l’Université du Québec à Trois Rivières ou au Collège de Shawinigan, donnant lieu à l’expression des attentes réciproques des partenaires.

Ces visites et échanges ont ainsi permis à la délégation d’appréhender à la fois le haut niveau d’accueil, d’équipement et d’expertise des établissements ainsi que les projets pédagogiques et ou de recherche d’intérêt pour l’académie de la Martinique et plus largement pour le territoire. Venant compléter ces visites de terrain, la délégation a participé à un colloque intitulé « Éducation Internationale, d’un océan à l’autre » au cours duquel les problématiques de mobilité internationale entrante et sortante ont pu être traitées.

C’est dans ce contexte que la rectrice a signé le 27 octobre la première convention de coopération éducative avec le Canada et plus précisément avec le Comité International Mauricien de l’Éducation (CIME).

Cette visite prometteuse de la rectrice de l’académie de la Martinique au Canada sera suivie de la mise en place de programmes réciproques de formation de cadres et d’enseignants d’une part et d’échanges d’autre part, qui permettront d’accueillir des élèves canadiens sur des formations spécifiques identifiées et inversement, pour les élèves Martiniquais, de se rendre au Canada pour compléter leur formation, comme c’est déjà le cas par exemple au sein du LPO Saint James sur les formations design.

Photo : signature de la première convention de coopération éducative entre la Martinique et les provinces du Québec