Des marchandises bloquées sur le port de Fort-de-France et les rayons des supermarchés se vident

Vues : 1

Les rayons de produits frais se vident

Les marins-pêcheurs martiniquais continuent de bloquer l’accès au port de Fort-de-France ce vendredi 28 décembre 2012. Ils réclament une aide d’urgence de la part du gouvernement et la délégation précise « qu’ aucune levée de barrage n’est envisagée sans réponse des ministères de l’agriculture, de l’écologie et de la pêche ainsi que la demande de 5 millions d’euros de dédommagement envers les Marins Pêcheurs. 5 millions d’euros de l’état pas des contribuables Martiniquais à travers les collectivités ! »

La grande distribution commence à souffrir de ce blocage. Elle tire la sonnette d’alarme. Cela fait aujourd’hui 8 jours que le port de la Pointe des Grives est bloqué par les marins-pêcheurs. Un coup dur pour les commerçants qui ne peuvent toujours pas réapprovisionner les rayons en produit frais. Même si elle dit comprendre la revendication des marins-pêcheurs, la grande distribution désapprouve le blocage du port.

En raison du blocage du port, l’arrivée du PCRP de la CMA-CGM et sa cargaison de produits frais prévue ce jeudi a dû être reportée à vendredi, selon Alex Alivon, le secrétaire général du syndicat de la grande distribution et des grossistes alimentaires de Martinique.

« C’est une catastrophe de plus pour notre secteur d’activité car ce sont déjà entre 6 et 7 millions de marchandises périssables qui sont bloquées sur le port à l’heure actuelle et qui risquent d’aller à la poubelle », a-t-il indiqué à l’AFP.

 » Cela représenterait l’équivalent » d’un mois de salaire (charges sociales comprises) versés aux 3200 employés au SMIC du secteur « , a-t-il encore ajouté. Selon lui, ce mode d’action de l’intersyndicale n’est pas acceptable même s’il comprend la crise actuelle des professionnels de la mer.

Par ailleurs, un groupe de travail consacré aux mesures à prendre pour sortir du conflit s’est réuni jeudi 27 décembre, en milieu d’après-midi, à la préfecture de Fort-de-France avec le conseil régional, le conseil général et les représentants des marins pêcheurs. Les résultats de cette réunion ne sont pas encore connus ce vendredi, au huitième jour de conflit.

Photo : A E Z twitter