Des organismes aident et accompagnent les antillais qui s’installent à Montréal

Vues : 640

Les martiniquais et guadeloupéens installés à Montréal ont toute l’attention de l’association FrancoKaraïbes.

communique-vo_francokaraibes

Du 3 au 11 octobre, dans deux espaces différents, l’association exposera des photos des antillais des deux îles françaises mais également des communautés de la France d’Outremer. Seront proposés aux visiteurs, 56 portraits inédits où les martiniquais comme les guadeloupéens seront mis en scène dans des lieux qu’ils privilégient, de Montréal, leur nouvelle ville. L’association FrancoKaraïbes lance cette initiative dans le cadre du mois du créole à Montréal (le mois d’octobre). Adhérente à ce projet, Catherine Feuillet, la Consule générale de France a déclaré vendredi dernier (9 septembre 2016)  :  « Visage Outremer est une facette de cette communauté tissée-serrée des Caraïbes francophones ». 

13886959_1623750317954983_5207693651264768347_n

Toujours dans la ville de Montréal, des associations mais aussi des organismes aident les jeunes francophones à mieux s’intégrer dans cette deuxième plus grande ville du Canada. C’est le cas de l’AINAF (Aide à l’Intégration des Nouveaux Arrivants Francophones à Montréal) qui s’engage à accompagner les jeunes, professionnellement et culturellement dans la société québécoise. L’AINAF organise des rencontres mensuelles pour répondre aux attentes des nouveaux arrivés.
La prochaine et seconde réunion est prévue le 21 septembre prochain sur le thème de « Culture et Réseautage ». 

Dorothée Audibert-Champenois
PhotoFrancoKaraïbes/AINAF


2 commentaires :

  1. Mélanie

    Le Québec a failli faire partie des Outremers . La France a préféré gardé la Guadeloupe et la Martinique dans son royaume , tout comme la Savoie et Nice qui sont devenus Francais apres la Martinique .
    Il ne faudra pas non plus que ces Francais se communautarisent avec une soit disant communauté noire ou créole. Car cette derniere n’a aucune connaissance de nos valeurs .

    Certains pensent que le fait que la langue régionale est créole qu’on doit s’allier à des Haitiens de Montréal. Non nous sommes avant tout Francais . En cas de pépins , soucis administratifs notre consulat est le consulat francais ou canadien et non le consulat Haitien .

  2. ATINE

    Moi je suis intéressé par cette culture et ces échanges. je suis docteur en Langues et Cultures Régionales de puis 2009. Jusqu’à ce jour je ne trouve pas de poste en Martinique. j’ai juste trouvé en 2015 un poste de remplaçant de très courte durée au sein de deux collèges. je suis également producteur d’émissions en langue créole sur une radio (R.L.D.M). je suis intéressé pour un poste au canada dans une Université ou un centre de recherche mais je n’ai aucun contact. De plus je n’ai pas de revenu. je serai prêts à venir apporter ma contribution à condition que je sois pris en charge ou que je trouve une association pour me venir en aide. sinon je peux vous vendre des émissions de recherche su concernant les travaux effectués la langue et la culture. De toutes les façons je reste à votre disposition, et si vous êtes intéressé par mon profil, je peux vous transmettre un CV.

Les commentaires sont fermés