Des photos de jeunes martiniquaises volées sur facebook et mises en ligne sur un site porno

Vues : 1300

[Mise à jour du 16 août 2012]

Le profil d’Oubababa a été supprimé du site de pornographie xhamster, les photos des jeunes martiniquaises volées sur facebook ne sont donc plus visibles.

[Mise à jour le 15 août 2012]

Malgré tout le bruit qu’il y a autour des photos volées sur facebook de jeunes martiniquaises mises en ligne sur un site porno depuis quelques jours, l’auteur des faits ne semble pas plus inquiet que ça. En se rendant sur le site en question on constate que « Oubababa », son pseudo, s’est rendu sur son profil il y a à peu près 5 heures. L’individu y est décrit comme un « porn lover » de Martinique. Certains commentaires le remercient même pour ces « great photos ». Il s’est inscrit sur ce site il y a plus de 2 ans et depuis février 2012 il y a téléchargé près de 200 photos intitulées « West-Indies girls » dans sa galerie. Des photos de jeunes femmes prises à la plage, dans des soirées, à la maison ou encore prenant la pose autour de la piscine familiale.

Un pur amateur ce « Oubababa », un véritable « ababa » qui a laissé tellement d’indices sur le net, que n’importe quel génie de l’informatique pourrait le retrouver et sonner à sa porte directe. Une chose est sure les enquêteurs n’auront pas de mal à le retrouver non plus.

[Article du 14 août 2012]

Plusieurs jeunes martiniquaises ont eu la désagréable surprise de retrouver leurs photos privées sur un site porno gratuit, XHamster, ce week-end.  Des photographies prises lors de manifestations locales, tour des yoles, martizik ou encore lors de soirées privées et partagées sur les réseaux sociaux. Ces photographies auraient été volées sur le profil Facebook des jeunes filles et mises en ligne sur un site pornographique.

Les jeunes filles ne sont pas nues, mais en maillot de bain ou en tenues de soirées. Leurs photos se sont retrouvées au milieu de photographies beaucoup plus hard, à caractère pornographique. Les victimes, des jeunes femmes y compris des mineures, très choquées se sont présentées hier au commissariat de Fort-de-France, pour porter plainte.

Le cybervoyeur, un photographe martiniquais, répond au pseudonyme de « Oubababa ». Son adresse IP permettra aux enquêteurs  de remonter jusqu’à lui. L’auteur de ces diffusions s’expose à une peine de prison et à une forte peine d’amende.