Des protections hygiéniques usagées dans une bûche glacée

Vues : 4045

« Ça a été un haut-le-cœur ! Un hurluberlu ! Vous parlez d’un coup ! J’en suis encore malade moi…», c’est la réaction d’un habitant de Châtillon-sur-Seine ce week-end, au Nord de la Côte D’Or, en Bourgogne-Franche-Comté, quand, avec sa femme, il déballe une glace achetée le matin, dans une enseigne très connue. Choqué, le couple a porté plainte contre le magasin Carrefour.

Samedi 18 février, un couple de Châtillon-sur-Seine décide de fêter leur déménagement avec des amis. Pour les remercier, Maurice et Patricia s’apprêtaient à présenter une bûche trois chocolats et noisettes caramélisées aux sept amis, avec lesquels, ils venaient de déjeuner. Mais l’homme qui quelques heures plus tôt avait acheté sa bûche glacée au magasin Carrefour Contact de Châtillon-sur-Seine, a du se raviser.

Une très désagréable surprise l’attendait.
« Six protections sales étaient dissimulées dans la crème glacée » qui sentait mauvais, raconte Maurice sur les antennes de France-Bleue.

La glace ouverte, sentait très mauvais, insiste le client encore choqué : « C’était soit-disant une glace… En définitive, c’était six serviettes périodiques ! Usagées, bien sûr ! Et ça sentait pas bon ! »

Le couple a porté plainte à la gendarmerie dès le lendemain matin, contre l’enseigne. Carrefour a indiqué qu’il ne fabriquait, ni n’emballait les produits. Ils ont toutefois ouvert une enquête « pour comprendre ce qui a pu se passer ».

Dorothée Audibert-Champenois/Facebook C’news Actus Dothy
Source France-Bleue Photo


1 commentaires :

  1. Tefnout

    Oh mon Dieu !!! Quelle histoire !!!
    Moi aussi, j’ai un haut le coeur et pense ne plus acheter ce genre de produits

Les commentaires sont fermés