Destination l’île de la Dominique pour 13 chefs d’entreprise martiniquais

Vues : 400

Destination l’île aux 365 rivières pour 13 entreprises accompagnées par la CCI Martinique. La délégation a pour mission d’impulser la coopération économique entre les deux îles. Une convention de partenariat a été signée ce mercredi 14 dans la matinée, entre la CCI Martinique et l’Association d’Industrie et de Commerce de la Dominique.

Rencontres d’affaires, signature de partenariats, du 14 au 18 juin, une délégation de 13 entreprises est présente en Dominique. Elle est accompagnée par le service International de la CCI Martinique, Guichet Unique Export. Leur mission ? Développer les échanges commerciaux entre les deux îles. Ceux- ci s’avèrent nécessaires pour la reconstruction de la Dominique et le développement de nos entreprises locales. Une convention sera signée à cet effet à Roseau entre l’Association d’Industrie et de Commerce de la Dominique (DAIC) (Chambre de Commerce et d’Industrie de la Dominique) et la Chambre de Commerce et d’Industrie de la Martinique. Elle viendra sceller un travail partenarial engagé depuis plusieurs mois.

Cette mission fait en effet suite à la visite, au mois de novembre dernier, de la DAIC. L’équivalent de la CCI en Dominique recherchait alors du soutien pour les entreprises sévèrement touchées par Erika et des pistes de collaboration. C’est l’objet de la Convention qui a été préparée. Elle propose une assistance technique au secteur privé de la Dominique, notamment dans le domaine de la prévention des risques, de la formation et de l’appui au développement des échanges. Elle a été signée ce matin à Roseau.

Les entreprises présentes dans la délégation illustrent parfaitement les secteurs visés. On y trouve des experts de la prévention des risques majeurs, des formateurs, des ingénieurs mais aussi des spécialistes des TIC, des entreprises du BTP, de l’aquaculture, de l’agro-alimentaire, du textile/design et de l’environnement. Durant leur séjour, elles bénéficieront de l’appui de la CCI Martinique pour aller à la rencontre d’acteurs publics et privés et négocier des contrats. Cette mission est donc un rapprochement commercial concret entre la Martinique et ses voisins de la Caraïbe. Après tout, n’était- ce pas l’ambition de notre adhésion à l’OECS ?