Deux hôtesses d’Air France jouaient les mules sur des vols Pointe-à-Pitre/Paris

Vues : 3934

La semaine dernière la police a démantelé un trafic de cocaïne entre la France métropolitaine et la Guadeloupe. Parmi les personnes interpellées se trouvent deux hôtesses de la compagnie aérienne Air France. Elles auraient transporté la drogue à plusieurs reprises.

Le 19 mai dernier, la police a interpellé huit personnes en Seine-Saint-Denis et dans le Val-d’Oise. Lors des perquisitions les forces de l’ordre ont découvert 36 kilos de cocaïne et 110 000 euros. Les huit personnes arrêtées sont membres de la même famille. Deux d’entre elles ont été relâchées quatre ont été emprisonnées, dont une des hôtesses de l’air. Les deux dernières ont été libérées et placées sous contrôle judiciaire.

Le trafic avait lieu uniquement sur des vols Air France entre Pointe-à-Pitre et Paris. L’île sœur était la ville d’approvisionnement de ce réseau qui acheminait la drogue par avion jusqu’à l’aéroport d’Orly. Il semblerait que les deux hôtesses avaient plus de facilité à passer les contrôles de sécurité dans les deux aéroports.

Ce n’est pas la première affaire qui pointe du doigt la compagnie aérienne. En novembre 2015, 41 kilos de cocaïne avaient été découverts à l’aéroport Roissy Charles-de-Gaulle, dans la soute à bagages d’un avion en provenance de Saint-Martin. Cette histoire impliquant du personnel naviguant rappelle l’affaire Air Cocaïne, avec les pilotes français interpellés en République Dominicaine et condamné par la justice à 20 ans de prison ferme.

A.G